Haste – The Mercury Lift

Pas de commentaires      1 233
Style: emocoreAnnee de sortie: 2003Label: Century Media

Après deux albums plus que corrects mais relativement ignorés, Haste revient avec un album qui ravira tous les amateurs de hardcore mélodique moderne: « screamo », « émo », « emometalcore », simplement hardcore, ou quel que soit le nom que vous lui donnez. Quoiqu’il en soit, le fait est que ce groupe progresse d’album en album et que leur petit dernier intitulé The mercury lift, est largement au-dessus des productions de la scène émo/hardcore américaine actuelle. Leur musique prend littéralement l’auditeur aux tripes car elle sait explorer toute la gamme des émotions en étant à la fois cohérente et sacrément rentre-dedans.

La première chose que l’on remarque est l’énorme progression des deux chanteurs, qui tout en gardant leurs caractéristiques, c’est à dire une alliance de cris graves et aigus, ont tous deux amélioré leurs chants clairs, qui maintenant peuvent s’apparenter aux vocalises de Stephen Brodsky de Cave-In (comme sur « Houdini lost his key » ou « The rescued » par exemple).
Ce changement vocal est accompagné d’une évolution musicale allant de leurs racines hardcore vers un mélange plus rock et métal, en se concentrant plus sur les mélodies mais sans perdre de le caractère brutal de leur musique, comme sur « A God reclaims his throne », morceau le plus violent du CD, où le chanteur de Lamb of God vient ajouter ses growls monstrueusement graves.

Ce disque est définitivement un des meilleurs albums du genre, la variété est ici constante, toutes les compositions sont soignées, l’album s’écoute d’une traite sans aucun ennui. Bien sûr, leur style n’a plus rien d’original, ce mélange de métal/hardcore avec des mélodies émo est même très présente parmi les jeunes groupes, mais de nos jours combien peuvent se targuer de vraiment faire quelque chose de nouveau?

  1. with all the pride and dignity of a drowning swimmer
  2. evidence of wasted ink
  3. the rescued
  4. houdini has lost his key
  5. the death of stars like the sun
  6. room one thirty four
  7. aspartame
  8. god reclaims his throne
  9. stutter
  10. force is always an option
  11. revenge tastes like blood and broken teeth
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 502 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *