The Dandy Warhols – Earth to the Dandy Warhols

Pas de commentaires      914
Style: rockAnnee de sortie: 2008Label: Beat The World Records

Ce n’est jamais agréable de dire du mal des gens qu’on aime. Et comment ne pas aimer les Dandy Warhols ? Certes le groupe semble se la péter un peu, mais il a toujours fait preuve d’une saine auto-dérision. Leur frère ennemi est Anton Newcombe du Brian Jonestown Massacre (si vous n’avez toujours pas vu le rockumentaire Dig ! Mais qu’est-ce que vous faites ?). Malgré leur signature sur la major Capitol, les ventes du groupe n’ont jamais été faramineuses, et leur plus gros succès se fait en Europe. Enfin, leur musique recycle Velvet Underground, Rolling Stones, Blur, et multiplie les références à la pop culture. A ce titre, ils ont probablement le meilleur nom de groupe. Tout ça a suffit aux Dandy Warhols pour être couronnés rois du cool.

Aujourd’hui sans maisons de disque, les Dandys sortent leur nouvel album Earth To The Dandy Warhols sur leur propre label, Beat The World. Tout ça en dit long sur la motivation définitivement intacte du groupe. Oui, mais voilà : libéré de toute pression commerciale, le groupe se laisse aller et livre là un grand foutraque portenawak pas toujours inspiré. Alors comme on aime sincèrement les quatre de Portland, on se raccroche à ce qu’il y a à sauver. Le génial « Wasp In The Lotus » et le très bon « Beast Of All Saints » : psychédéliques et lourdement envapés dans la pure tradition Dandy Warhols. Les agréables melting-pop « And Then I Dreamt Of Yes », ou « Now You Love Me ». Mais tout ça manque cruellement de consistance et cohabite de beaucoup trop près avec le très médiocre. A l’image de ce « Welcome To The Third World », croisement funk-disco totalement raté entre les Clash de Sandinista et Lenny Kravitz imitant le « Miss You » des Stones. Triste. Mais le pire reste le très nul « Musée Du Nougat » final. 15 minutes de dialogues chuchotés sur fond de nappes de synthés à la Vangelis, en lieu et place de l’habituelle et jouissive cavalcade shoegazing-krautrock-psyché. Earth To The Dandy Warhols, bizarrement, n’est pas totalement désagréable. On se prend même à continuer de le poser sur la platine. Mais la plus-part du temps c’est pour avoir cette impression d’entendre une suite de jam sans cohérences et totalement indigne du groupe.

Ouais, « la terre aux Dandy Warhols » : On vous aime, mais la prochaine fois que vous redescendez, vous voulez pas venir avec un disque avec de vraies chansons dessus ?

  1. the world the people together (come on)
  2. mission control
  3. welcome to the third world
  4. wasp in the lotus
  5. and then i dreamt of yes
  6. talk radio
  7. love song
  8. now you love me
  9. mis amigos
  10. the legend of the last outlaw truckers
  11. beast of all saints
  12. valerie yum
  13. musée du nougat
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *