Contre-feux – Mort/Vivant

Pas de commentaires      1 497
Style: screamoAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

En ces temps de confinement, écouter de la musique et écrire des chroniques sont de bonnes activités (parmi d’autres). J’ai reçu pas mal de demandes de la part de groupes, notamment celle de Contre-feux. Et en ces temps où n’importe qui cherche à s’exposer sur internet à travers divers réseaux sociaux, teasers sur Youtube et autres interactions plus ou moins directes, il y a certains groupes sortent totalement de cette mode actuelle. Contre-feux est de ceux-là. Leur vie sur internet se cantonne à une page Bandcamp et… c’est tout. Pas de Facebook ou de Twitter, on sait juste qu’ils sont de Bordeaux, qu’ils font de la musique et qu’ils cherchent un batteur. C’est qu’on a plus trop l’habitude de voir autant de sobriété, mais cela incite forcément à totalement se concentrer sur ce Mort/Vivant et ce qu’il renferme.

Et ce premier album est une véritable révélation ! Incarnation parfaite du DIY grâce à la mention « Enregistré en 2015/2020 par nos soins », on sent encore mieux le côté passionné qui s’exprime au travers d’un screamo ultra intense. Mine de rien assez varié avec des attaques virulentes (allant de pair avec des lyrics engagés et contestataires) avec des blasts (« Sous les ongles ») qui succèdent à complaintes déchirantes, Contre-feux se distingue aussi par ses mélodies déchirantes comme sur « On enterre pas les fantômes » aux agréables relents de Daïtro ou de Belle Epoque, ou bien sur l’intense final « Tes éclats », montagnes russes d’émotions façon Envy où la fureur désespérée laissera finalement place à une délicatesse inattendue (renforcée par un piano en guise d’outro).

Bref, ce confinement m’aura permis de m’imprégner intégralement de cet excellent premier album de Contre-feux. Un groupe qui a beau être discret sur internet mais qui mérite une exposition beaucoup plus large que celle qu’ils ont en ce moment tant leur screamo est intense et passionnant. Une très jolie découverte.

Edit: ils ont finalement une page Facebook, mais ils s’y sentent un peu seuls.

  1. Mort/Vivant
  2. Sous les ongles
  3. Pour qui on se crève les mains ?
  4. Chaque phalange tombée
  5. Contre-feux
  6. On enterre pas les fantômes
  7. Qu’ils crèvent
  8. Nous n’apportons pas la paix
  9. Tes éclats

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *