So Hideous – None But a Pure Heart Can Sing

Pas de commentaires      319
Style: orchestral post black metalAnnee de sortie: 2021Label: Silent Pendulum RecordsProducteur: Kevin Antreassian

Après six ans d’absence (suite à Laurestine), So Hideous sort enfin de l’autoproduction en signant sur le label de Michael Kadnar (pas n’importe qui puisqu’il est le batteur de The Number Twelve Looks Like You et de Downfall Of Gaia): Silent Pendulum Records. Et pour l’occasion le « label manager » a intégré le groupe derrière les fûts en même temps que le bassiste DJ Scully (Black Table). Une revue d’effectif qui ne modifie en rien les ambitions musicales de So Hideous, bien décidé à faire cohabiter post-black metal et orchestrations dans un même écrin.

Mais pas que ! None But a Pure Heart Can Sing distille ça et là de nombreuses autres surprises, un break jazz par exemple (« The Emerald Pearl ») ou de nombreuses phases de musique classique pleines de subtilités (sur « Intermezzo » ou bien en conclusion du poignant « From Now (Til The Time We Still) »). Des moments pleins de grâce qui apparaissent soudain entre deux assauts furieux et tourmentés, soit une optique post-black à leur façon, choisissant le côté du romantisme déçu, des tourments intérieurs et des crises de larmes.

Toujours surplombé de cette voix arrachée tirant davantage sur le screamo que sur le black, la musique de So Hideous gagne ainsi en expressivité (même si elle se tait souvent), l’aspect sentimental se voyant démultiplié à côté des orchestrations (signées notamment par SEVEN)SUNS) beaucoup mieux agencées que par le passé (sur Last Poem/First Light où l’on ressentait quelques faiblesses à ce niveau, ils se sont depuis nettement améliorés !).

Ce troisième album (quatrième si l’on compte le remix instrumental de Laurestine) offre donc beaucoup plus qu’un post-black lambda. So Hideous y montre une très forte personnalité, dégageant force et tristesse au travers de riches mélodies captivantes de bout en bout. Joli retour pour les new-yorkais.

  1. Souvenir (Echo)
  2. The Emerald Pearl
  3. Intermezzo (3)
  4. Motorik Visage
  5. From Now (Til The Time We Still)

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.