Health – Rat Wars

Pas de commentaires      311
Style: Indus Metal (Pop) TechnoïdeAnnee de sortie: 2023Label: Concord Records

Les hyperactifs américains de Health sont de retour toujours pour notre plus grand plaisir, tant ils font désormais indéniablement partie des grands noms contemporains du rock/metal industriel.

Leur précédent album Slaves of Fear était tout simplement une tuerie qui avait su largement satisfaire nos attentes après un pourtant déjà excellent Death Magic et mal habitués que nous sommes maintenant, on attendait forcément que les californiens confirment une fois encore avec ce nouvel album Rat Wars. Vous avez déjà compris que c’était bien le cas, et si vous êtes amateur du son Health, vous allez une nouvelle fois vous régaler.

Le trio n’a (heureusement) pas changé son fusil d’épaule et, armé d’un son et d’une production énormes une fois encore, continue à livrer des ogives indus metal (jusqu’à inviter Willie Adler, guitariste de Lamb of God, sur « Children of Sorrow ») de première qualité. Il n’y a qu’à écouter « Crack Metal » ou « DSM-V » (ses riffs monstrueux sur fond technoïde) pour s’en convaincre, ou l’hommage à Godflesh « Sicko » sur lequel le groupe s’appuie sur l’énorme sample de « Like Rats » (le meilleur titre de Godflesh non ?) pour décaper tout en lourdeur les tympans de l’auditeur comblé.

En s’associant avec Sierra, Health nous pond également un tube techno darkwave absolu, le biennommé « Hateful » dont on avait déjà parlé dans la chronique du très bon album de Sierra, A Story of Anger.

Mais évidemment Health ne serait pas Health sans faire étalage de son goût pour la pop et le shoegaze, mis en valeur une nouvelle fois par le timbre toujours désabusé de Jake Duzsik qui vient encore une fois toucher de sa grâce des titres comme « Unloved », « Ashamed »/ »Of Being Born » ou la ballade finale « Don’t Try ». Autant de titres qui permettent d’alléger (un peu) l’atmosphère parfois pesante et souvent bien bruitiste qu’Health installe, atmosphère qui reste en tout état de cause et en toute circonstance bien froide (à l’image de la pochette minimaliste et peu aguichante). Vous allez sentir le givre et la froideur metallique de la musique du trio dès l’entrée en matière d’ailleurs, l’excellentissime « Demigods », morceau à tiroirs (qu’on pourrait découper en 3 parties) de 5min41 particulièrement inspiré qui commence en douceur et se termine en apothéose jouissive.

Health a indéniablement trouvé LA formule gagnante pour pondre des albums énormes en matière de rock indus, et même si on pourrait les accuser de se répéter un peu on serait bien mal inspirés de venir s’en plaindre tant leur musique répond exactement à notre besoin en matière d’indus et assimilé. Rat Wars est tout simplement une bombe de plus à mettre au crédit du groupe, l’un des albums de l’année évidemment et notre troisième coup de cœur consécutif pour les albums du groupe.

Tracklist :

01 – Demigods
02 – Future of Hell
03 – Hateful
04 – (Of All Else)
05 – Crack Metal
06 – Unloved
07 – Children of Sorrow
08 – Sicko
09 – Ashamed
10 – (Of Being Born)
11 – Dsm-V
12 – Don’t Try

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1155 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *