Salò – L’Appel du Néant

Pas de commentaires      232
Style: black metal/crust/indusAnnee de sortie: 2024Label: Source Atone RecordsProducteur: Cyrille Gachet

Presque trois ans après l’impressionnant Sortez Vos Morts, Salò vient reprendre les choses là où elles avaient été laissées. Ce nouvel album est une nouvelle plongée dans les tréfonds de l’âme humaine où tout n’est plus que violence et malaise, tout cela mis en valeur par des samples de films ou d’audiobooks parfaitement en phase (ce dès l’ouverture « Un homme ça ne s’empêche », à l’intro et outro particulièrement dérangeantes).

Se plaçant toujours à mi-chemin entre black metal et crust sur fond d’indus, le trio nous entraine à nouveau dans un tourbillon cauchemardesque, une sorte de spirale infernale entrecoupée d’extraits renforçant le malaise. Parmi ceux-ci, on reconnaitra des passages de « 13 Tzameti » (le fameux « jeu » de roulette russe) pendant « J’affronte la mort », titre sur lequel Diego Janson de Karras fera un featuring. Il ne sera pas le seul invité sur cet album puisque les deux derniers titres (« Et Pourtant J’essaie » et « La Cendre et le Sang ») verront la participation de Mütterlein, renforçant l’aura nauséeuse du climat.

Avec sa thématique générale aux inspirations dystopiques (avec des passages de 1984 ou de La Servante Ecarlate) mais qui font fatalement écho aux dérives de la société actuelle, sa violence crue et primaire ainsi que ses atmosphères anxiogènes (notamment le synthé sur « Est-ce là mon Avenir? » ou « Il Faut Qu’ils Crèvent », cauchemardesques), ce nouvel album gratte, stresse, dérange puis questionne. Quelque part à mi-chemin entre Fange et Red Harvest, L’Appel du Néant se révèle comme une plongée en apnée au cœur du danger, faisant naître en nous une fascination morbide et l’irrépressible envie d’y retourner.

  1. Un Homme ça ne s’empêche
  2. Le goût du sang.
  3. J’affronte la mort (ft. Diego Janson – Karras)
  4. Est-ce là mon avenir ?
  5. Il faut qu’ils crèvent
  6. Liberté Surannée
  7. Et pourtant j’essaie (ft. Mütterlein)
  8. La cendre et le sang (ft. Mütterlein)

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *