Unearth – The Stings of Conscience

1 Commentaire      1 058
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2001Label: Century Media

En attendant la future réédition de The Oncoming Storm, voici celle de leur 1er album, The Stings Of Conscience. Sorti originellement sur Eulogy recordings en 2001, il ressort ces temps-ci sur Century Media.

Venant du Massachusetts, Unearth est un des groupes ayant participé à forger sa scène metalcore, et il ne s’épargne pas les clichés du genre, grosse voix hardcore (ici pas de chant mélodique), rythmique incisives et guitares, le tout influencé largement par le death mélodique suédois à la At The Gates.
Plus percutant que Shadows Fall, moins pop que Killswitch Engage, certains diront qu’Unearth est un groupe de métal camouflé en hardcoreux pour faire aimer le métal aux hardcore kids. Le groupe était à l’époque de ce 1er album plus proche de la scène hardcore, jouant généralement avec des groupes de ce style mais empruntaient déjà beaucoup au heavy à la Iron maiden, « My Desire » en est un bon exemple, commençant par un riff où les guitares se suivent sur un riff mélodique quasiment en canon.

En tous cas, Unearth a toujours été un groupe sincère, et ont de nombreuses années écumé les salles underground américaines, se faisant un nom certain si bien qu’ils sont immédiatement associé pour beaucoup à leurs prestations scéniques et leurs célèbres mosh parts, qui sont particulièrement présentes sur cette album.

Après un EP nommé Endless, ils sortent The Oncoming Storm, leur dernier album en date, qui est certainement un des meilleurs albums de la NWOAHM, mélangeant à merveille les mélodies typiques du heavy, guitares doublées et déplacements rapides sur le manche, à la puissance et aux coups hachés du hardcore.
Mais ce premier album montre déjà un talent inné pour le riff qui balance, alliant mélodie et rythmique entraînante.

Question son, cet album, même si il sonne tout à fait correctement, laisse un peu à désirer, surtout compte tenu de l’excellente production du dernier assurée par Adam Dutkiewicz de Killswitch Engage et qu’il n’a pas été remasterisé contrairement au premier album de ces derniers, ressorti récemment aussi.

Pour moi, la maîtrise du sujet a été atteinte avec The Oncoming Storm, mais je conseille cet album à tous les fans de metalcore à l’américaine et à tous ceux qui ne sont pas saoulé par l’abondance des (bonnes) sorties dans ce style depuis 1 an. Ce n’est pas mon cas et je me délecte toujours autant de ce The Stings Of Conscience.

  1. my heart bleeds no longer
  2. one step away
  3. fuel the fire
  4. only the people
  5. stings of conscience
  6. my desire
  7. vanishment
  8. shattered by the sun
  9. monition
  10. stronghold
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 491 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. gurgounet says:

    excellent premier album en effet, le morceau Only The People est particulierement excellent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *