Machina Deus Ex – Unease

1 Commentaire      700
Style: trip metalAnnee de sortie: 2005Label: Autoproduction

Machina Deus Ex est un groupe français qui nous propose, après deux démos (X-72 et Waited Hopes), son premier mini cd autoproduit. MDE se définit comme un groupe de trip metal. Encore un groupe qui invente une étiquette farfelue pour faire parler de lui. Le groupe évolue dans un metal gothic (ou atmosphérique, appelé ça comme bon vous semble) avec un chanteur et une chanteuse. Mais là ou on pense qu’on va encore avoir à faire au style «Belle et la Bête » initié par Theatre Of Tragedy, c’est-à-dire un grogneur death et une jouvencelle à la voix de cristal ; MDE nous propose une dualité vocale bien différente de celle à laquelle on est habitué bien trop souvent. Le groupe n’a pas non plus opté pour un style à la Lacuna Coil avec un chanteur puissant à la Nick Holmes (Paradise Lost) épaulant une voix féminine sensuelle.

La grande originalité vocale de ce groupe, c’est que le chanteur Grégory est dans un registre plutôt rock que réellement metal. Pour situer sa voix, on pourrait la rapprocher des chanteurs de Placebo ou de Muse (en moins plaintif cependant). Je dois bien avouer que ce genre de voix n’est pas trop ma tasse de thé mais j’avoue que cette dualité vocale des plus étonnante fonctionne plutôt bien. La voix de Sandrine, quand à elle, me rappelle une Cristina Scabbia (Lacuna Coil) sur un « On The Verge » dont les lignes vocales sont très proches du groupe italien. A part ce morceau, cette voix de porcelaine se rapproche en générale plus d’une Liv Kristine (ex-Theatre Of Tragedy, Leaves Eyes).

Quand a la musique, si on note une influence Lacuna Coil (très frappant sur « On The Verge ») voir On Thorns I Lay période Future Narcotic, MDE nous propose quelque chose qui est loin d’être un pompage des groupes précités. Les guitares sont plus lourdes que chez les groupes mentionnés, les riffs et rythmiques plus incisives, si bien qu’on pourrait tout à fait les qualifier de heavy. Cela n’empêche pourtant pas la musique d’être planante, tripante ( !?). Ceci est dut à l’adéquation de samples et claviers discret mais pas trop effacé, laissant aux guitares le champ d’action suffisant pour assener la puissance métallique à l’ensemble. Clavier et voix apportent donc une certaine touche de mélancolie. Le mélange est réussit et la sauce prend tout de suite, surtout sur des morceaux aussi irrésistible que « Last Scene » et « Misfired Treaty », soit ceux ou les grattes sont les plus heavy.

Sur « So Tired », si les guitares heavy sont toujours présentes, le morceau est moins pêchu que les deux cités précédemment, réservant des plages d’accalmies avec des ambiances proche de celle d’un Portishead ou la voix Sandrine seule se rapproche de celle d’une Liv Kristine pour son côté fragile. On notera aussi que sur ce titre les parties de clavier sont particulièrement réussit.

Finalement, Unease est un disque tripant, à la fois planant, mélodique et très accrocheur. Pas besoin de 36 écoutes pour rentrer dans le trip, les 5 titres s’assimilent facilement et gagnent même en qualité avec le temps. Il n’y a finalement pas grand-chose à reprocher à ce mini cd. C’est juste dommage que ça ne soit qu’un mini cd et pas un album complet car on en redemande. Mais avec de telles qualités, un label ne peut que pointer son nez prochainement. Vu tous les trucs banals qui sont signés dans ce genre, il serait dommage qu’un groupe original (ne serait-ce que par sa dualité vocale masculine/féminine différente du reste de la production) reste dans l’ombre.

4/5

  1. claire & confused
  2. on the verge
  3. last scene
  4. so tired
  5. misfired treaty
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. ernesto hoost says:

    Haaaaaa p’tain je les ai vu en concert, qu’est-ce qu’on a pu rire !!!! Ils sont HORRIBLE !
    je ne comprend pas comment un groupe comme ça ose se présenter fièrement sur scène …remarque..tu m’diras, on a vu et on verra pire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *