Leaves Eyes – Lovelorn

2 Commentaires      1 094
Style: gothic metalAnnee de sortie: 2004Label: Napalm

Bon d’entrée je tiens à dire que je n’aime pas le qualificatif de gothic métal qui pour moi relève de l’hérésie tant j’ai du mal à imaginer comment un groupe peut à la fois faire une musique gothique du genre de Bauhaus et du métal. On gardera ceci dit ce terme parce que je n’en trouve pas de meilleur. Alors ce n’est que maintenant que je découvre Leaves Eyes pour la simple et bonne raison que j’avais lâché Theatre of Tragedy depuis Aégis, et son virage électro des plus déplaisants. Je ne me suis donc pas précipité quand j’ai appris que Liv Kristine quittait le groupe pour fonder ce Leaves Eyes qui nous occupe aujourd’hui. J’ai eu l’occasion d’en entendre un aperçu via le clip du groupe et j’ai eu envie d’en savoir plus. Bah ma foi je suis content de mon coup.

Petite description en règle avant de commencer, Leaves Eyes, c’est Atrocity + Liv Kristine évoluant dans un registre pourtant bien loin du groupe de grognons allemands réduits ici à l’état de support pour la voix de la belle. Pour ceux qui s’interrogeraient sur ce rapprochement hybride et qui ne liraient pas la presse people metalleuse il est bon de rappeler que le mari de Liv Kristine n’est autre qu’Alex Krull, vocaliste à la chevelure impressionnante de Atrocity. Une fois les présentations faites, on met le cd dans la platine, et on écoute.

Le premier contact avec le groupe se fait via une mélodie me rappelant franchement les mélodies du dernier Lacuna Coil. A l’instar du groupe italien la bande à Liv joue à la fois sur des parties très mélodiques et sur des parties plus heavy servies par des grosses guitares à riffs bien velus. Un constat s’impose en tout cas : Liv Kristine n’était pas l’instigatrice du virage électro de ToT et nous sert ici ce qui a fait son succès sur Velvet Darkness They Fear par exemple. Sa voix est toujours aussi douce et originale, la confusion n’est carrément pas possible et ce malgré la profusion de groupes à vocaux féminins surfant sur la vague Nightwish qui déferle en ce moment (Within Temptation, Lacuna Coil, Nightwish, After forever, Epica et la liste est encore longue…).

Deuxième morceau et nouveau style vocal pour Liv qui s’essaie à un registre proche d’une Kate Bush. De la façon de chanter à la rythmique vocale (hachée…), la ressemblance est frappante. Ce style de chant Kate Bushien sera encore plus visible lors d’un « lovelorn » magnifique de justesse. Toujours servis par les guitares aiguisées d’Atrocity, les morceaux sont tout à fait excellents et on commence à se dire qu’Atrocity n’est peut-être pas seulement là pour jouer les figurants car, malgré des rythmes somme toute assez basiques, le tout est très bien exécuté et le gros son sert très bien la voix de Liv. Impression confirmée par la suite lorsque Alex viendra gueuler aux cotés de sa belle, offrant un mélange ma foi fort sympathique.

En bref, on a droit certes à une grande performance vocale de la blonde à front gigantesque, passant d’un registre classique (entendez par là le registre opéresque) à une voix de « gamine » avec une facilité à faire pâlir la plupart des nanas qui se contentent de brailler pour chanter. Alternant les « ballades » avec des morceaux plus rythmés le groupe parvient toujours à ses fins et réussit à chaque fois à nous transmettre une émotion bien propre pour chaque titre. Les capacités vocales de Liv n’y sont pas étrangère c’est sûr mais il serait réducteur de limiter la réussite de l’album à sa seule prestation.

Bilan simple et sans appel, pour moi cet album écrase la majorité des bouses à voix féminines qui sortent de nos jours par une recette qui certes à déjà été utilisée par ToT mais qui reste diablement efficace. J’ai pas mal d’expérience en ce qui concerne les groupes à voix féminines étant particulièrement amateur de certaines formations (Sirenia, et After Forever en tête) et je peux dire que Leaves Eyes atteint le haut du tableau sans forcer.

A confirmer avec le second album qui ne devrait pas tarder.

  1. norwegian lovesong
  2. tale of the sea maid
  3. ocean’s way
  4. lovelorn
  5. the dream
  6. secret
  7. for amelie
  8. temptation
  9. into your light
  10. return to life
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Monster says:

    Certes il est bien ce disque, voir même très bien, et c’est une joie de revoir Liv revenir à du bon gothic metal après la soupe electro du dernier T.O.T.
    Cependant je trouve que t’y vas un peu fort sur la note… Certes c’est largement meilleur qu’une grande partie des horreurs en matière de gothic metal qui sortent ces derniers temps, mais quand même 17 !?!
    Enfin bref, je chipote, bonne chronique.

    Sinon T.o.T. a aussi prevu de revenir au gothic metal avec son prochain album, esperons que le resultat sera aussi bon que ce 1er album de Leave’s Eyes.

  2. ilhan says:

    J’avais bien aimé les premiers TOT… j’y jetterais une oreille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *