Puscifer – Conditions Of My Parole

1 Commentaire      1 076
Style: rock alternatifAnnee de sortie: 2011Label: Puscifer Entertainment

J’avais vaguement écouté le 1er album de Puscifer, projet parallèle electro-rock de Maynard James Keenan mais le résultat m’avait tout de suite déplu et les allusions sexuelles assez débiles n’avaient rien fait pour me donner envie de persévérer. Que ce soit avec Tool ou A Perfect Circle, Maynard est un chanteur d’exception, mais il me semble qu’il a besoin d’un compositeur pour s’exprimer pleinement.
Ce 2ème album de Puscifer part sur de mauvaises bases, sur une mauvaise blague, cette pochette hideuse et sans queue ni tête, qui en plus dénote complètement avec la musique qu’elle représente. Rien de burlesque et second degré dans les 12 morceaux de Conditions of My Parole, mais au contraire un rock alternatif sombre aux touches électro tout à fait sérieux et concentré.

Une fois cette mauvaise surprise visuelle, une agréable musicalement donc, on est tout de suite happé par la voix de Maynard qui sublime par sa présence les compositions du groupe. Car ce qui semblait être un délire formé par le chanteur avec de multiples guests ressemble désormais à un groupe à part entière, en tout cas un groupe avec lequel il joue des concerts. Une chanteuse en particulier le seconde sur la plupart des morceaux. Toujours une belle série de guests, ente autres membres de Nine Inch Nails, Telefon TelAviv, batteurs de The Dillinger Escape Plan et The Mars Volta. Musicalement, le ton de cet album est proche de celui du dernier A Perfect Circle, eMotive, avec moins d’expérimentations et sans grosses guitares, et en a également le défaut, une grande irrégularité entre les titres. Certains sont de vrais réussites, d’autres sonnent assez plats. J’ai ainsi du mal à comprendre le choix de « Man Overboard » en single par exemple, mais d’autres comme les ballades subtiles « Mansoons » ou « Horizons » font de Conditions of My Parole un album sympa auquel les amateurs de Tool et A Perfect Circle feraient bien de jeter un oeil.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 460 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Ennoia dit :

    Entre la mention du premier titre de l’album dans le bilan annuel de Pluton et ta chronique, ça donne bien envie de jeter une oreille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>