So Hideous – Last Poem/First Light

3 Commentaires      2 254
Style: post-screamo orchestral blackisé Annee de sortie: 2013Label: autoproduction

Black metal is the new emo? La démocratisation du black metal est aujourd’hui en effet en cours au pays de l’Oncle Sam. La récente portée aux nues du dernier album de Deafheaven par la presse, même généraliste, en est la preuve. Une quasi unanimité critique qui semble avoir inspiré les new-yorkais de So Hideous (ex So Hideous, My Love) et leur troisième EP Last Poem/First Light.

Comme chez les auteurs de Sunbather, le black metal n’est pas l’unique moteur de So Hideous qui puise aussi ses influences du côté du post-rock, du shoegaze et du screamo. Ainsi un titre comme Glory et ses trémolos épiques inclut des spoken-words franchement calqués sur Envy. Mais là où le groupe tire son épingle du jeu, c’est en adjoignant à son « post-screamo blackisé » des parties orchestrales (par The First Light Orhestra) histoire de donner plus d’intensité à sa musique. Sans être grandiloquent, l’orchestre donne parfois un côté plus aérien (My Light), souvent plus mélancolique (Stabat Mater, le somptueux Last Poem) voire carrément religieux (Glory). Si lors des premières écoutes, ces parties orchestrales peuvent parfois paraitre un peu pompeuses (surtout sur la fin de Rhapsody), cette impression s’estompe et celles-ci finissent par s’intégrer pleinement au black metal distillé par le groupe.

Les cris quasi screamo du vocaliste font le boulot niveau émotion et intensité. Rongées par une constante mélancolie, ses cordes vocales semblent souffrir autant que lui. Heureusement pour lui, il se tait régulièrement pour se reposer, mais surtout laisser ses petits camarades assurer l’ambiance « top à la déconne ».

Au final, Last Poem/First Light aurait pu sonner comme du « Deafheaven et son orchestre » mais So Hideous parvient à insuffler une originalité à leur post-black metal pour un mélange des genres particulièrement intéressant et ce, bien loin des exubérances du black sympho pullulant il y a quelques années. Un parti pris plutôt audacieux qui fonctionne pour ces six titres, à voir si cela tiendra sur un véritable album !

http://www.youtube.com/watch?v=U8cwZbxffIA

  1. Rising
  2. Stabat Mater
  3. My Light
  4. Rhapsody
  5. Last Poem
  6. Glory

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Royer says:

    Auteur es errone. Groupe etait avant deafheaven

  2. Royer M sois says:

    Examen décent pour un bon dossier, mais l’auteur est incorrect. Ce groupe est sorti ans avant Deafheaven.

  3. krakoukass krakoukass says:

    Excellente découverte, merci camarade! Toutefois par rapport à Deafheaven je trouve So Hideous moins ancré dans le black, ça évoque davantage les groupes de dark hardcore à la Tempest je trouve, la dimension orchestrale en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *