Trainwreck – Old Departures New Beginnings

Pas de commentaires      971
Style: hardcore/screamoAnnee de sortie: 2014Label: Rockstar Records/The Charming Man RecordsProducteur: Jack Shirley

Trainwreck est un groupe que l’on pouvait jusqu’alors considérer comme un petit joueur. Rien de méchant dans cette considération mais bon, neuf ans après sa création, le groupe allemand n’a jamais sorti d’album long-format, uniquement des EPs (dont le dernier en date If There Is Light, I Will Find You remonte à trois ans déjà) et des splits (un 4-Way split avec Zann, Ghostlimb et Perth Express, et un autre avec l’une de leurs évidentes inspirations: Comadre). Mais voilà, pour 2014 Trainwreck a décidé de pondre un véritable album, une révolution au sein de leur discographie qui nous amène à nous poser une question: vont-ils tenir leur intensité habituelle sur la longueur ?

Car de l’intensité, Trainwreck en déverse allègrement grâce à un screamo fortement métallisé et joué à trois guitares (oui ça fait peut-être un peu beaucoup). Old Departures New Beginnings est un vrai condensé de ce que l’on connaissait déjà de ce groupe. L’agressivité est donc de mise avec un chant crié très expressif tandis que rythmiquement ses cinq camarades de jeu alternent les parties hardcore mélo et les assauts métalliques plus rageurs (avec même une petite touche atmosphérique en arpèges pendant New Beginnings et le final I Will Show You Fear In A Handful of Dust).

Pour le reste, c’est du screamo somme toute classique, distillant rage et émotions à fleur de peau sans chichi avec un mix imposant (signé Jack Shirley, ayant officié avec Deafheaven, Whirr ou encore Downfall of Gaia) rapprochant leur son plus volontiers vers un Direwolves ou un Alpinist que de la scène screamo allemande à l’ancienne (Tristan Tzara et consorts), cette lourdeur sonique donnant un nouvel impact à un style un peu délaissé ces derniers temps. Pour Trainwreck en tous cas la mission est pleinement remplie car ces onze titres ne connaissent aucune baisse de régime et démontrent un véritable savoir-faire en matière de compos explosives et mélodiques. Chaudement recommandé aux amateurs de rage poignante (pas putassière).

  1. Time Erases Everything
  2. Summarized Existence
  3. Spitting The Seams
  4. Old Departures
  5. Apnea
  6. Heartless
  7. No Kind Of Home
  8. Coming Home
  9. New Beginnings
  10. Regardless
  11. I Will Show You Fear in a Handful of Dust

Bandcamp
Facebook

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *