Eternal Void – Catharsis

Pas de commentaires      322
Style: metalcore mélodique/djentAnnee de sortie: 2018Label: Tragic Hero Records

Sorti dans un premier temps en 2014, Catharsis, premier album d’Eternal Void se voit ressortir agrémenté de pistes supplémentaires quatre ans plus tard suite à la signature du groupe sur un label, Tragic Hero Records en l’occurrence. Les quatre de Dayton, Ohio, officient dans mélange de metal(death)core assez ouvert, possédant quelques incursions djent et de nombreuses mélodies. Et malgré des phases de déjà-entendu, cet album se révèle plutôt agréable.

Eternal Void ne se vante pas d’avoir inventé le fil à couper le metalcore, en reprenant bien des gimmicks usés jusqu’à la corde, dans ses compos. « Erase The Sun » donne le tempo dès son intro à riff imposant de type chugga-chugga avant que le chant à double-voix (une growlée, l’autre criée) ne vienne prendre les choses en main. On nage en terrain très connu, alliance d’agressivité et de mélodies guitaristiques prenant des airs de The Eyes Of A Traitor. Même topo pour « Breathe », lui aussi assez réussi, beaucoup plus tourné vers le metalcore mélodique.

Des mélodies qui s’amènent ensuite aussi via la voix. Un chant clair un brin cliché mais pas si dégueulasse, arrivant au milieu de « Element » (bon titre qui contient ensuite un excellent final plus atmosphérique), de manière assez horripilante pendant « Let It Go » (allant du côté des atmosphères de Betraying The Martyrs) ou encore sur le surprenant titre grunge « Virgil ».

Après les dix titres qui compos(ai)ent l’album original, vient le tour des suppléments. Il s’agit d’abord de « Suspended Animation », titre beaucoup plus récent mêlant ces riffs djent/brutaux et des refrains aux émotions surjouées. Les quatre titres suivants sont des reprises de « My Oasis » et « Lie Awake », mais en version atmosphérico-paisibles, des choix assez étonnants mais m’en touchent une sans faire bouger l’autre (la version originale de « My Oasis » ayant parfois des faux-airs d’As I Lay Dying). Ces deux titres auront ensuite leur version instrumentale, choix discutable mais plus performants au niveau de la transmission d’émotions.

Malgré des ajouts/bonus de fin d’album pas vraiment intéressants, des passages un brin pompeux ainsi qu’un manque d’originalité inhérent au style, Catharsis n’est pas un si horrible album que ça ! Avec sa production imposante et sa belle agressivité (« Defiance » allant chercher du côté du black/death moderne avec réussite), Eternal Void possède pas mal d’éléments susceptibles de séduire les amateurs de metalcore mélodique à gros son (façon The Northern).

  1. Erase The Sun
  2. Breathe
  3. Element
  4. My Oasis
  5. With Time
  6. Virgil
  7. Defiance
  8. Let It Go
  9. Paradigm
  10. Lie Awake
  11. Suspended Animation
  12. My Oasis (reprise)
  13. Lie Awake (reprise)
  14. My Oasis (instrumental)
  15. Lie Awake (instrumental)

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *