Cult Of Extinction – Black Nuclear Magick Attack

Pas de commentaires      421
Style: black/death/war metalAnnee de sortie: 2018Label: Sentient Ruin Laboratories

Après avoir fait vriller nos oreilles avec des projets mélangeant noise expérimental et black metal, Sentient Ruin Laboratories revient à des hybrides un peu plus « traditionnels » mais pas moins violent, un bon petit mix de black et de death metal ! Aujourd’hui, c’est Cult Of Extinction qui nous intéresse, dernier projet en date d’un certain Void, allemand officiant aussi seul dans Abominations et Imperceptum, appréciant autant jouer très vite et râler dans un micro blindé de réverb…

Ce premier EP au nom évocateur débute pourtant de manière assez engageante, le titre éponyme installant une lente et ténébreuse atmosphère lugubre avant que les choses sérieuses ne démarrent suite à l’apparition d’une boite à rythme réglée au maximum. Aspiré dans un vortex de terreur, l’auditeur se retrouve enfermé dans une toute petite boite aux quatre murs de son se rapprochant inexorablement. Les éléments nous donnant cette impression claustrophobe sont les suivants: la boite à rythme quasi continuellement dans les blasts, la voix tantôt râlée, tantôt rugie, toujours immergée dans cet écho cauchemardesque puis restent deux murs de guitare, grésillante mais n’hésitant pas à varier les plaisirs en allant parfois dans des riffs un brin plus compréhensibles (« Nuclear Salvation » contenant quelques passages « catchy »), mais davantage dans d’effroyables phases chaotiques (le trémolo au milieu de « Gazing Upon The Eternal Throne Of Death »).

Influencé par le war metal de Revenge ou de Blasphemy, Cult Of Extinction en livre une version tout aussi destructrice, peut-être même encore plus froide. Un court EP laissant derrière lui un goût de désolation et des effluves de pourriture. Une bonne « existermination » en somme.

  1. Black Nuclear Magick Attack
  2. Existermination
  3. Nuclear Salvation
  4. Gazing Upon The Eternal Throne Of Death

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *