Methwitch – Indwell

Pas de commentaires      423
Style: deathcore expérimental qui fait peurAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Projet né de l’imagination torturée de Cameron McBride (Voidgasm), Methwitch aurait pu être un groupe de deathcore lambda comme il en existe des wagons sauf que le gaillard apprécie brouiller les pistes, expérimenter et repousser les limites de la violence. Indwell part de cette base deathcore et se voit injecté de très nombreux autres éléments issus d’autres genres (black metal, grind, chaos) et surtout d’une ambiance dérangeante faite de bruits parasites et de nombreuses dissonances.

C’est un véritable mur de maison hantée qu’on se prend dans la gueule, les riffs sont ultra massifs, la batterie frappe très fort (et s’emballe souvent) tandis que le micro est maltraité entre hurlements bien gras (souvent entrecoupés de growls caverneux) et cris haut perchés possédés (la touche black metal). Un mélange de genres assez commun dans le genre mais qui est ici accompagné d’une aura chaotique complétée par des samples/sons semblant sortir tout droit du pire asile de film d’horreur (pendant « Brimstone Heart » par exemple).

Et si l’ambiance fait froid dans le dos, l’aspect de disharmonie générale est parfois calmé par de surprenantes fulgurances mélodiques comme les chorus quasi néo metal de « Spiral » ou « Ashen » (qui marquent une sacrée rupture avec le reste de l’album !), on retrouvera aussi l’esprit des vieux Slipknot sur « Bed Full Of Snakes ». Des incartades qui sonnent telles de petites respirations au milieu de ce bordel noisy tout de même assez éreintant sur la longueur (quinze titres souvent bien garnis pour presque une heure d’agression, un peu calmée par la conclusion atmosphérique « Exhale(Last Breath) »). Methwitch signe un nouvel album où les nerfs sont mis à rude épreuve tant il se passe des choses (souvent ultra violentes) en même temps…

Les amateurs de Ion Dissonance, Frontierer (dont on retrouve le feeling sur « Burn Victim » notamment) ou encore de Full of Hell devraient être conquis, à condition de bien porter un gilet de sauvetage car la déferlante est on ne peut plus massive !

  1. Invoking Claunek
  2. Uninvited Guests
  3. Devil In The Corner
  4. Teeth Like Nails
  5. Indwell
  6. Crimson Halo
  7. Brimstone Heart
  8. Spiral
  9. Ashen
  10. They Stare Back
  11. Burn Victim
  12. Bed Full Of Snakes
  13. Sever
  14. Hellslave
  15. Exhale (Last Breath)

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *