Begat The Nephilim – II: The Grand Procession

Pas de commentaires      90
Style: blackened symphonic deathcoreAnnee de sortie: 2021Label: Noble Demon Records

Begat The Nephilim est un groupe du New Hampshire qui apprécie mélanger les genres pour faire sa tambouille. Ainsi dans leur marmite on trouve comme ingrédients: du metalcore, du black metal, du death metal, du metal symphonique et même des soupçons d’autres influences plus discrètes (comme du post-rock pendant « Threnody: Death Of Spring »). Un panel très large qui se déploie tout au long de ce II: The Grand Procession, second long-format annoncé comme un mélange de The Black Dahlia Murder et de Fleshgod Apocalypse.

En effet, ces deux influences apparaissent comme évidentes chez Begat The Nephilim. Pour la première, c’est principalement à propos de la voix de Tyler Smith qui est comparable à celle de Trevor Strnad: très versatile, passant de cris perçants allant du côté du cochon qu’on égorge à des grognements d’ours en une fraction de secondes. Pour la seconde, c’est dû à l’aspect grandiloquent qui enrobe leur musique. Même si les arrangements sont là (un peu de piano et de synthés atmosphériques comme sur l’efficace « Ossuary », contenant un étonnant break), ceux-ci ne prennent pas trop le dessus sur des compos qui font cohabiter extrême et finesse d’écriture. Car les mélodies sont nombreuses durant cet album, souvent épiques et contrastant la vitesse rythmique souvent à fond les ballons faisant parfois la part belle aux guitares n’hésitant pas à envoyer du solo façon power metal.

On obtient au final un album imposant faisant parfois penser à un Cradle Of Filth qui se serait mis au deathcore. Pléthore d’arrangements et de brOOtalité pour un album blindé de virtuosité au milieu de sa frénésie. Immédiat et très plaisant pour qui apprécie le genre.

  1. Panegyric
  2. Pygmalionism
  3. Paterfamilias
  4. Threnody: Death Of Spring
  5. The Grand Procession
  6. Ossuary
  7. Exanguinated
  8. Dirge
  9. Paupers Grave
  10. The Grand Procession Part II
  11. Leucomalachite Green

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *