Hypno5e – Manuscrit Cote Ms408

4 Commentaires      1 055
Style: metal moderne ambiantAnnee de sortie: 2005Label: Autoproduction

Après un monologue introductif en français assez intrigant, arrivent lentement quelques notes de guitare égrainées qui se diffusent, imbibées de delay, rejoints ensuite par des chœurs lointains. Hypnotique effectivement comme l’indique le nom de ce groupe montpelliérain des plus prometteurs, Hypno5e, dont Manuscrit côté ms408 est le 1er EP.
Mais ils n’en resteront pas là, des coups secs de guitares saturées déboulent, l’influence à ce niveau des rythmiques de Meshuggah se pose en évidence, Hypno5e est bien un groupe de métal et on retrouvera les riffs saccadées entre death, néo et core, bien techniques, caractéristiques de toute la vague actuelle de groupes influencés par les suédois comme toile de fond de l’album.
Mais ce n’est qu’un des éléments participant à la musique du groupe, et Hypno5e poursuivront à essayer de se créer un esprit bien à eux, en montagnes russes alternant les atmosphères, pour un rendu quasi cinématographique, souligné par la présence de multiples samples de dialogues ou extraits de films, discours hystériques ou hallucinés qui prennent le pas sur un chant assez rare.

« Daybreak at the Slaughter’s house » poursuit ce schéma d’alternances entre accalmies où guitares claires baignées d’effets et harmonies de voix claires réussies s’entrelacent, et déchaînements de rage métallique, d’un metal extrême des plus modernes, assez comparable aux parties les plus métal de Psykup dont ils sont proches, y compris vocalement, le chanteur de Psykup étant d’ailleurs en guest sur un titre.
La majorité des morceaux suivront ainsi, les passages planants, la plupart du temps sans rythmique, semblant sombrer dans la misère et le chagrin, alors que les passages métal débordent d’action et d’agressivité, dans une ambiance schizophrénique tour à tour inquiétante ou apaisante.

Pour un jeune groupe, le niveau d’exécution est remarquable, les ambiances travaillées, les riffs s’enchaînent et ne se ressemblent pas, il y a de bonnes idées, comme quelques rythmiques électro et des touches de piano bien placées qui agrémentent le tout. On pourra seulement regretter que le groupe pratique la même recette sur tout ce maxi, la dualité calme/tempête étant le leitmotif du groupe, d’autant qu’ils utilisent les mêmes sonorités sur tous les morceaux. Certains passages ont ainsi tendance à tourner en rond et l’auditeur perd le fil.

Le parallèle constant avec le cinéma -dès le nom de l’Ep- est assez particulier et original, mais a parfois tendance à alourdir le tout, les samples cinématiques peuvent être trop longs, trop fréquents, hors de propos comme les 2 premières minutes de dialogue abscons introduisant le 1er titre dont l’intérêt commence à être assez limité après quelques écoutes. La musique, ça se réécoute inlassablement alors qu’il faut quand même le vouloir pour se retaper le même film toutes les semaines.

Malgré ces petits défauts, Hypno5e est clairement un jeune espoir du metal français, et ce maxi est déjà d’une surprenante maturité. J’ai d’ailleurs bien hate de pouvoir les voir en live, d’autant qu’ils jouent apparemment sur un fond vidéo, en fait c’est assez logique.

N’étant pas satisfait par le son de cet EP, le groupe a décidé de le réenregistrer avec une tracklist rallongée au mois de février au studio des Milans (Gojira, Psykup, Manimal … ).
Il faut avouer que le son n’est pas des plus terribles, en particulier celui des guitares saturées qui sont particulièrement rappeuses, la basse et la rythmique peu présentes, seules les voix et guitares en sons claires sonnent en fait correctement. Espérons qu’ils réussissent à obtenir le son qu’ils recherchent et qu’ils reviennent avec de quoi montrer de quoi ils sont capables. Il y a du potentiel!

8,5/10

  1. h492053
  2. daybreak at slaughter’s house
  3. scarlet fever
  4. tutuguri
  5. naked lunch i
  6. naked lunch ii
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. So says:

    En avais déjà entendu parler, faut que j’écoute un peu plus pour me faire une idée. M’a l’air intéressant :)

  2. kollapse says:

    Clair que ça à l’air interessant ! Jvais d’ailleurs dl les mp3 de suite.

  3. So says:

    A l’écoute des mp3 dispos ça me conforte dans l’envie d’y revenir, encore :p

  4. kollapse says:

    Interessants ces mp3 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *