Ultra Vomit – Objectif : Thunes

20 Commentaires      2 608
Style: metal à blagouzes pour 4 à 8 ansAnnee de sortie: 2008Label: Listenable

La sortie de ce nouvel album étant sans aucun doute l’événement musical majeur de l’année, une petite revue de presse s’impose afin de cerner au mieux l’ampleur du phénomène Ultra Vomit. Petit tour d’horizon :

La chronique de Télémara
L’humour dans la musique. Voilà un exercice de style souvent tenté mais rarement réussi. De ce fait les rares ayant tenté l’expérience avec succès se nomment Ludwig von 88, les VRP, Stella ou plus récemment Christophe Mae. A cette courte liste non exhaustive, on peut désormais ajouter les nantais d’Ultra Vomit (même si bien sûr ils n’égalent pas les références pré-citées). Après le pitoyable Monsieur patate (2004), qui montrait un groupe outrancier et d’un niveau musical encore faiblard (beaucoup de cris pour pas grand-chose), les nantais nous reviennent avec un nouvel opus des plus remarquables. Il faut dire qu’en quatre ans, nos deux amis (qui ont eu la bonne idée de virer leur bassiste, trop grand et trop roux) ont peaufiné leur compositions afin d’atteindre une excellence rarement atteinte sur la scène humoristique-metal nantaise. Note : le petit bonhomme qu’est content.

La chronique de Rock-et-jolie
Mor-tel !. Si vous deviez acheter un second disque cette année en plus de l’édition limitée de l’album acoustique de Tokio hotel, ce serait probablement le nouvel album des frenchies d’Ultra Vomit. Et oui en France il n’y a pas que Trust et Téléphone dans le milieu du rock qui fait tâche. Ici il y a beaucoup d’humour et même si c’est parfois un peu trop bourrin on rigole souvent beaucoup. Nos titres préférés : « Pour un mosh » qui se moque gentiment du tube de Michel Delpech (melba) et “Canidal corpse” avec ses aboiements de chiens. Note : 4 petit coeurs.

La chronique des Incrotuptibles
Avec Objectif : thunes , les humoristes du métal Ultra Vomit élèvent l’art de la parodie au firmament des musiques actuelles qui sont dans l’air du temps. Nombreuses références de la musique « hard » sont ici passées en revue et mêlées à d’autres influences annexes. Des influences ancrées d’avantage dans la vie quotidienne des musiciens et bien souvent issus de traumatismes pré-puberté. Un album en forme d’exutoire en quelque sorte. Mais au delà de la simple parodie et de l’humour pipi-caca qui a fait leur succès, le groupe ose des titres tendancieux comme le fameux « Je possède un cousin » . Avec ce titre, Ultra Vomit peut légitimement prétendre à une certaine maturité. Note : fallait lire la chro.

La chronique de Folk n’ roll, par Jean-Pascal Manœuvre (in the dark)
Entre deux jury pour un tremplin musical sur la sixième chaîne, j’ai pris le temps d’écouter ce nouvel album de hard-rock extrême des provinciaux d’Ultra Vomit. Le progrès par rapport au second album est tel que nos jeunes fous ont eu ici l’audace d’inviter le grand Lemmy Kilmister du légendaire groupe de hard Motorhead. Et si rien de mieux que Ace of spades n’est sorti dans le genre, Lemmy prouve ici que le hard-rock a encore de beaux jours devant lui. Ici il se risque même à emprunter la langue de Molière pour un « Quand j’étais petit » d’anthologie. Je suppose que sa participation sur le reste de l’album est à la hauteur de sa légende. Ma note : 4 étoiles pour Lemmy et une étoile pour le backing band dont je ne me rappelle plus le nom.

La chronique de Metallius
Après un premier album unanimement salué dans la rédaction, les nantais nous livrent ici un nouveau chef-d’œuvre et sans aucun doute l’album de l’année. Du lourd, du gras et de l’humour noir à gogo avec son lot d’explicit lyrics : « je ne t’ais jamait autans aimé… maintenant que t’es morte », « You can leave your head on » sur « Morbid Cocker » inspiré de la celèbre chanson de Joe Cocker. Et bien sûr la déjà culte « Je possède un cousin, qui s’est rompu le frein… ou ça ? » Et ça vous le saurez quand vous aurez acheté l’album. Note : 14 bombes.

La chronique de Bourrin Solution
Après un Monsieur Patate plutôt moyen sorti sur le petit et insignifiant label français Sacral, les ligériens d’Ultra Vomit, nous reviennent avec un nouvel opus sortit sur le très fameux label français Listenable. Bien leur en a pris car ce label a vraiment toutes les cartes en main pour valoriser ces jeunes poulains. Il faut dire que la concurrence était rude mais ceux-ci ont fait jouer tout leur savoir faire afin de doubler Souffle Nucléaire et Bip-bip qui étaient aussi sur l’affaire. Un grand disque pour un grand label qui a vraiment le nez creux ces temps-ci pour signer des groupes hors du commun. Note : 18,5/20
PS : il reste des packs « album + t-shirt + brosse à chiottes numérotées » de dispo.

Commentaire d’un lecteur de Bourrin Solution
xxxdladaubexxx : Chronique à chié, le chronikeur é tro une merde. Ultravomite c d nazes. Ils ont retourné leur veste pour s’faire d’la tune et se payer de la pute de luxe en classe affaire. Pire que métalica et iron maidene réunis. Une grosse bouse écoutez pluto la premiere démo de Morbidsuicidaldarkness, ça c du son extreme.

Commentaire d’un autre lecteur
ultrafan : @ xxxdladaubexxx : vas y sort ton disque et montre ce ke tu ses faire avant de critiqué.

La chronique d’Eklektik
Vous le savez, sur Eklektik on aime bien Ultra Vomit (enfin surtout moi) et ce nouvel album était très attendu de toute la rédac. Et sur Eklektik, vous le savez, on aime bien l’éclectisme et cet album est tout à fait porteur de ces valeurs qui nous sont chères. Hard-rock, brutal death, hardcore, émo, metal moderne, néo-classique, chanson folk, black metal écolier (ici totalement réinventé)… tout y est afin de ne jamais lasser l’auditeur. Exit, donc, le coté grind/death trop systématique de Monsieur Patate. Cotés bon points : les clin d’œils très réussis à Immortal, Cannibal Corpse, Jack Chirac (assez subtils, sur le titre « Jack Chirac ») ou encore notre Nicolas avec « Pauv’connard ». On regrettera juste une orthographe approximative sur le titre « Je ne t’es jamait autans aimer“ et une certaine redite avec le titre « Poil de cul” (à moins qu’il ne s’agisse d’auto-parodie ce qui prouverait que le groupe sait, de temps à autre, faire preuve d’humour). A coup sûr dans notre top 20 du premier trimestre 2008. Note : Le bonhomme qui fait « yeah » maintenant et celui qui dit « c’est du bon » une fois qu’on se sera un peu lassé du disque car l’humour ça va un moment…

  1. intro
  2. quand j’étais petit
  3. darry cowl chamber
  4. les bonnes manières
  5. boulangerie pâtisserie
  6. maïté ravendark
  7. jack chirac
  8. pour un mosh
  9. pauv’ connard
  10. mechanical chiwawa
  11. gremlins at the gates
  12. je ne t’es jamait autans aimer
  13. poil de cul
  14. croûte de pus
  15. la flemme
  16. mountains of maths
  17. morbid cocker
  18. welcome to the jingle
  19. je possède un cousin
  20. canidal corpse
  21. condemned to headbang
  22. W.A Mozart 25th symphony allegro in C minor K.183
  23. je collectionne des canards (vivants)
  24. outro
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

20 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    cédénazi

  2. AlCheMist says:

    Mouahahah, superbe effort Joss !!! Pour Metallius il aurait fallu parodier le célèbre style du non moins célèbre Laurent Michelin !!! Sinon l’album c’est d’la merde, la preuve, j’lai pas écouté…

  3. Yz says:

    Excellent la chronique, la première du genre que je lis. Et l’album n’est pas moins excellent. :)

  4. guim says:

    haha Joss,sacré clin d’oeil,excellente chronique ;)

  5. Ø says:

    Bah Tuerie (ouais avec une majuscule en plus)

  6. nedurb says:

    sympathique, mais on s’en lasse vite, enfin comme d’hab’ quoi
    à voir ce que donnera sur scène… quoique non, sans moi en fait

  7. Childéric says:

    Chouette chronique, et très bel exercice de style :)

  8. Angrom Angrom says:

    Chronique de l’année !

  9. damien luce says:

    Géniale cette chronique, j’ai bien rigolé !!!

  10. Monster says:

    Ouaip bien marrante la chro, tout autant que le disque. N’empêche quel son, quelle prod incroyable pour faire des conneries !

  11. Inhuman says:

    La claque ! La technique instrumentale mise aux service du délire, impossible de ne pas être plié en quatres à l’écoutes de l’album, putain « maïté ravendark » c’est un hymnes ! Avec l’incontournable « je collectionne des canards (vivants) ».
    Différent, mais toujours aussi excellents !

  12. SlayHunter says:

    Inconsciemment, vous attendiez tous ça pour jeter une oreille sur l’album : Approuvé par Moi.

  13. darkantisthene says:

    écoute des titres sur le myspace suite à la pression de certains esprits égarés persuadés que j’allais adhérer à la démarche : est-il bien utile de préciser qu’ils se sont fourvoyés ? pas approuvé

  14. Joss says:

    Même pas « Mountain of maths » ? T’es vraiment un triste :-p

  15. Mephisto says:

    Si vous pensiez trouver LE nouveau groupe de Black Metal Français, passez votre chemin!!! Avec Objectif: Thunes, vous avez 3 (maintenant 4) mecs qui ne se prennent pas au sérieux, tout simplement!! clin d’oeil ou foutage de gueule, plein de groupes sont repris à la sauce UV, un album qu’il faut écouter si vous voulez triper sur les différents styles de metal qui existent!!! A écouter au moins une fois!!

  16. AlcheMist says:

    J’ai pu enfin écouter en détail l’objet. Très soigné au niveau de la réalisation, l’album est servi par des zicos qui maîtrisent leur(s) sujet(s). Mention spéciale au chanteur qui balaie pas mal de styles avec une facilité déconcertante. L’humour est bon enfant, ça m’a pas mal rappelé certaines parodies des Inconnus (Didier Bourdon a d’ailleurs droit à sa petite dédicace dans les remerciements, y-a-t’il un lien ?) Ils ont eu le bon goût de faire court et ces satanées chansons ont le don de rentrer dans le crâne pour ne plus en sortir. Je chante ‘Boulangerie pâtisserie’ depuis deux semaines (à tout moment du tantôt évidemment). Bref j’adhère, y a du boulot derrière cette grosse déconne. Quant à la durée de vie, c’est le genre de disque qui va tourner ad-lib pendant un moment puis que je ressortirais de temps en temps pour m’en coller une bonne dose… Pour un moooooooooosh !!!

  17. Joss says:

    ça vous a plu ? Cool ! :-p

  18. AlCheMist says:

    Ouais c’t’ait pas mal là…

  19. arthur says:

    vive les nantais!!!!!!!!!!!!!!

  20. mildrede says:

    c du frais tout ca!merci a ultra vomit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *