Liturgy – Renihilation

Pas de commentaires      1 369
Style: transcendental black metalAnnee de sortie: 2009Label: 20 Buck Spin

L’approche cynique pour décrire ce groupe américain de Black metal, en voyant cette bannière proclamant PURE TRANSCENDENTAL BLACK METAL, serait de rire et de pas prêter attention au mur du son qui traverse vos enceintes; une fois que les voix résonnant en canon aient proprement créer l’atmosphère convenant au monstre qu’est Renihilation. L’approche réaliste est donc de se laisser porter par le disque et de prendre le groupe au sérieux dans leur attitude et leur objectif musical de créer un album dépassant les frontières du black metal.

Les interludes et la page myspace du groupe sont des marques des ambitions de ce quatuor américain. Le fond blanc de la page et les nuages en guise de photo de profil. La juxtaposition des deux termes Religious / Black metal ont de quoi évoquer l’envie de liberté artistique de ce groupe pour qui ce genre ne semble être que le terreau dans lequel ils plantent leurs graines, pour ensuite évoluer vers quelque chose d’autre. Potentiel. Beaucoup de potentiel.

Sous la pochette sobre montrant une éclipse se lit seulement le nom du groupe et de l’album dans une typographie sobre. De quoi se démarquer, de manière subtile mais précise, contre les habitudes du genre dans lesquelles se sont inscrits d’autres groupes atypiques venus du même pays comme Wolves in the Throne Room ou Krallice. Ces derniers figurent parmi les références les plus évidentes pour décrire Renihilation. Les lignes de guitares, mélodiques mais intenses, prolongent l’intensité créée par les voix qui interviennent quatre fois au cours de l’album. L’utilisation de ces chœurs n’est pas sans rappeler Deathspell Omega bien qu’il faille se tourner vers leurs albums Inquisitors of Satan et Manifestations 2000-2001 pour obtenir un point de référence pertinent. On aurait pu trouver des comparaisons moins flatteuses. Il va cependant sans dire que ces jeunes américains ne souhaitent pas s’inscrire dans la tradition norvégienne mais préfèrent s’en démarquer.

Accueilli par la presse comme une merveille d’originalité et d’ingéniosité, Renihilation ne propose pas véritablement une combinaison très neuve à notre époque. Liturgy s’inscrit dans la nouvelle tradition américaine qui se sert du black metal pour exprimer ses envies en mélangeant décibels et spiritualité, à travers l’usage de codes musicaux permettant de créer une musique intense sans être agressive. Leur signature sur le label 20 Buck spin (Asunder, Graves at Sea …) signe les ambitions de l’entourage du groupe à devenir plus grand que leurs influences. Car sans mériter le titre de disque de black metal de l’année, Renihilation est un album ambitieux et impressionnant d’un groupe dont le monde entier ignorait hier encore l’existence.

  1. – (1)
  2. pagan dawn
  3. mysterium
  4. – (2)
  5. ecstatic rite
  6. arctica
  7. – (3)
  8. beyond the magic forest
  9. – (4)
  10. behind the void
  11. renihilation

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *