Slayer + Gojira @ La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, 29 Mai 2012

slayer gojira

J’avais déjà vu Slayer à La Coopé, comme l’appellent les Clermontois, en 2005 et ça restait à ce jour un de mes meilleurs souvenirs de concerts. J’ai donc sauté sur l’occasion quand j’ai vu que les américains remettaient le couvert au même endroit 7 ans après.

J’arrive à 20h30 pour Gojira et la salle est blindée. Il est même difficile de franchir les portes car des gens font la queue dans les couloirs pour pouvoir apercevoir la scène. « Bon, c’est bien parti! », me dis-je. Après quelques minutes d’attente j’arrive à me glisser dans un petit coin pas loin de la porte mais la flopée de mecs immenses amassés devant moi ne me laisse voir que le batteur qui est sur une estrade. Je ne comptais de toute façon pas m’étendre sur Gojira comme je ne connais que trop peu leur musique. Le constat que je peux faire est que le son était très puissant et la maîtrise technique exemplaire. Petit point négatif, le chant qui était un peu sous mixé, mais en dehors de ça rien à dire. Je pense que c’était un concert très efficace pour les fans du groupe et au demeurant agréable à entendre pour les non initiés. Les français ont su créer une ambiance et contenter les fans de Slayer les plus impatients tout en délivrant une heure de musique honnête et bien exécutée, même si elle n’est pas dans un style que j’affectionne particulièrement.

Image de prévisualisation YouTube

Setlist:

1- Space Time
2- Clone
3- Remembrance
4- Flying Whales
5- The Heaviest Matter of the Universe
6- Tron
7- Wisdom Comes
8- Oroborus
9- Toxic Garbage Island
10- L’Enfant Sauvage
11- Vacuity

 

Trois quarts d’heure passent au son d’AC/DC pendant que les roadies installent la scène et arrivent les monstres sacrés de Slayer. J’ai entre temps réussi à me faufiler dans les gradins qui offrent un très bon point de vue sur la salle. Les quatre compères font leur entrée au son de « World Painted Blood » avec un Tom Araya souriant comme toujours, un Kerry King au summum de sa forme et un Lombardo dynamique et carré comme d’habitude. Sur les photos du concert de Toulouse qui avait eu lieu deux jours auparavant il m’avait semblé que ce n’était pas Jeff Hanneman à la guitare. Là, en jetant un coup d’œil sur la droite de la scène je m’aperçois qu’il ne s’agit effectivement pas d’Hanneman mais bien du guitariste d’Exodus qui, comme je l’ai lu sur le net après le concert, remplace Jeff pendant qu’il se remet d’une chirurgie qu’il a subie au bras.

A partir de là s’enchaîne plus d’une heure trente de folie pure à travers une setlist très bien conçue. Le son est énorme, les Slayer n’ont perdu ni de leur charisme ni de leur plaisir flagrant d’être sur scène. On sent vraiment qu’ils s’éclatent et qu’ils aiment ce qu’ils font. Il y a beaucoup de complicité entre eux sur scène et aucun n’est en retrait, pas même Lombardo vers qui les autres se tournent souvent pour jouer et qui prend sa part de la communication avec le public. Le son est énorme, le set se déroule avec puissance et sans un pain: le vrai show à l’américaine avec les légendaires solos guitare-dans-le-dos et portage de gratte par le vibrato tout en jouant très bien et très vite, mais aussi avec beaucoup de sincérité derrière. Le concert se passe entre guitares incisives et chant guerrier, alternant hymnes intemporels et morceaux plus agressifs. Quand on voit que ces mecs-là tournent depuis plus de 20 ans et ont toujours la joie de faire ce qu’ils font alors que certains groupes beaucoup plus jeunes sont déjà blasés sur scène, c’est une belle leçon d’humilité et de musique. Le public a très bien répondu à l’ambiance créée par le groupe et on a pu voir de beaux circle pits. Gary Holt exécute impeccablement les parties guitare d’Hanneman et s’est parfaitement intégré à la formation.

Moralité, en 7 ans Slayer n’a pas pris une ride ni perdu de son professionnalisme et enthousiasme. Ils arrivent à faire perdre des cordes vocales aux trentenaires comme aux plus jeunes, le tout dans une ambiance du tonnerre et avec un son parfait. Chapeau.

Image de prévisualisation YouTube

Setlist:

1- World Painted Blood
2- Psychopathy Red
3- War Ensemble
4- Die by the Sword
5- Chemical Warfare
6- Hate Worldwide
7- Postmortem
8- Silent Scream
9- Spirit in Black
10- Mandatory Suicide
11- Altar of Sacrifice
12- Jesus Saves
13- Seasons in the Abyss
14- Epidemic
15- Dead Skin Mask
16- Snuff
17- Angel of Death
18- South of Heaven
19- Raining Blood

NB: Ces vidéos n’appartiennent pas à Eklektik et ont été postées sur Youtube par Myboots.fr

A PROPOS DE Ennoia

Ennoia Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 29 articles sur Eklektik.

1 commentaire

  1. Setlist qui butte bien !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique