White Lung – Deep Fantasy

1 Commentaire      1 406
Style: Indie PunkAnnee de sortie: 2014Label: Domino

Punk’s not dead! En tout cas les canadiens de White Lung font ce qu’ils peuvent pour le démontrer, et ce Deep Fantasy (à la pochette très WTF) en est sans doute la meilleure illustration sonore. Après un sympathique Sorry qui donnait déjà le ton en 2012, le trio devenu quatuor (avec l’arrivée de la bassiste Hether Fortune) enfonce le clou et sort sans le moindre doute son meilleur album, un brûlot punk/indie imparable de la première à la dernière note.

Bourré de tubes, l’album balaye tout sur son passage, punk nerveux à tendance indie (on pense un peu aux Pixies ponctuellement), pied au plancher en mode ultra jouissif. 10 titres, 22 minutes, emballé c’est pesé et putain que c’est bon!

Exemple avec « Face Down », parfait single qui démarre sur des crissements évoquant Liturgy, avant de reprendre la couleur indie/punk à chanteuse portée par la brûlante Mish Way, qui a, et c’est sans doute la plus grande nouveauté de cette nouvelle livraison, beaucoup progressé vocalement et propose désormais des lignes de chant beaucoup plus posées par moments (cf « Just for You » par exemple). D’où cette coloration plus indie qu’avant, qui sied à merveille à White Lung et rend les refrains des 10 titres, proprement irresistibles et jouissifs. Le mariage d’influences (revendiquées de Venom à Abba par Mish Way!) est parfait et fait de Deep Fantasy une réussite intégrale.

Juste une petite merveille parfaite pour les barbec’ de l’été! Indispensable tout simplement.

Tracklist :
01 – Drown With The Monster
02 – Down It Goes
03 – Snake Jaw
04 – Face Down
05 – I Believe You
06 – Wrong Star
07 – Just For You
08 – Sycophant
09 – Lucky One
10 – In Your Home

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 932 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. RIRIMARTIGUES says:

    Je découvre et suis déjà sous l’emprise. Ca t’attrape et tu ne lâches plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *