Anicon – Entropy Mantra

Pas de commentaires      189
Style: black metalAnnee de sortie: 2018Label: Vendetta RecordsProducteur: Colin Marston

Pas vraiment le plus exposé des groupes de black metal new-yorkais, Anicon contient pourtant des membres de groupes assez réputés dans le milieu: le batteur de Krallice et Woe, le bassiste de Yellow Eyes, le chanteur/guitariste de Trenchgrinder et le guitariste de Pyrolatrous. Actif depuis 2010, le groupe a depuis 2012 sorti au minimum un album par an (EP, splits) et un premier album, Exegeses, en 2016. La version du black metal choisie par Anicon est un mélange de différentes écoles du genre, traditionnel mais pas que, atmosphérique mais pas que…

Le titre d’ouverture « Feeding Hand » nous convainc directement de part son aspect très haché, aux soli plutôt expérimentaux (improvisés ?) et à l’atmosphère très sombre. Il est surprenant de voir comment Anicon joint naturellement des aspects mélodiques prenants à une technique instrumentale irréprochable. Preuve en est avec l’excellent « Wither And Waste » aux riffs entraînants sur fond de cavalcades infernales, on est ici plus proche d’un black metal de tradition mais on s’en distingue via des passages dissonants et d’autres un peu plus complexes.

Car si Entropy Mantra montre régulièrement des envies mélodiques plutôt prenantes, celles-ci sont plus difficiles à appréhender qu’elles n’y paraissent: la faute à des compositions plutôt complexes et très froides. Toutefois certaines se révèlent mélodiquement plus évidentes comme par exemple « Drowned In The Mirage » avec son trémolo hypnotique et sa quasi absence de chant, même effet pour « Tarnish On The Emblems Of Ardor », démarrant de manière supersonique avant de devenir un mid-tempo aux harmonies renversantes. « Blood From A Road » sortira du lot grâce à sa rythmique plus modérée et son ambiance doomesque, un titre tout aussi saisissant que le reste de l’album.

Bref, Entropy Mantra se révèle être un album captivant, contenant quelques réminiscences de Krallice (on retrouve d’ailleurs Colin Marston à la prod), soit du black metal à la fois fidèle à la tradition mais qui sait prendre quelques libertés. Fortement conseillé aux amateurs de black metal original.

  1. Feeding Hand
  2. Wither And Waste
  3. Drowned In The Mirage
  4. Names Written In Tar
  5. Tarnish On The Emblems Of Ardor
  6. Blood From A Road
  7. Paling Terrain

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *