Obituary – Frozen in Time

6 Commentaires      1 612
Style: death metal culteAnnee de sortie: 2005Label: Roadrunner Records

Une fois n’est pas coutume c’est de death que je vais parler aujourd’hui. Tâche d’autant plus compliquée que je n’y connais pas grand-chose dans ce domaine mis à part les grosses pointures du style comme Deicide, Morbid Angel, Suffocation, etc… Alors quand krakou m’a collé la chronique du dernier Obituary, autant dire que j’étais un peu embêté. Dieu merci je connaissais un peu la musique du groupe sinon je n’aurais même pas pris la peine d’écrire ces lignes.

Est-ce encore utile de présenter Obituary, groupe qui se rapproche des 20 ans d’existence, et qui participa à l’élaboration d’un genre ? Ca ne me paraît pas utile. Donc revoilà les floridiens 8 ans après leur dernier méfait en date Back from the dead considéré par beaucoup comme le plus mauvais album du groupe, prêts à en découdre à nouveau.

Alors quoi de nouveau sous le soleil de Floride ? Bah… pas grand-chose en définitive (NDKrakou : d’ailleurs on s’en serait douté vu le titre de l’album)… On a toujours droit à du riff bien gras, du mid-tempo bien lourd, et une voix toujours à la limite de la remontée gastrique.
Après une intro assez inutile (trouvaient ils à raison que le disque était trop court ?) on entre dans le vif du sujet assez rapidement. Un morceau pur Obituary, qui ne fleure pas franchement la modernité. Le chant n’a pour ainsi dire pas vraiment changé en 7 ans. La rythmique est très emprunte de vieux routards du métal comme Venom ou Possessed, bref, du gros, du lourd, du visqueux, limite rapide sur ce premier morceau. Et même si sur ce morceau, le tempo peut sembler encore « vif », celui-ci aura la fâcheuse tendance à entrer en bradycardie dès la 3eme seconde des morceaux, frôlant même l’arrêt cardiaque pur et simple.

Après 10 pistes assez courtes, le vide s’installe. « Bah merde, ça fait qu’une demie heure que ça a commencé elle déconne cette chaîne hi-fi ». Et bien non, l’album ne fait que 34 minutes et un sentiment de frustration envahit notre petite personne. Avoir patienté 8 ans, pour nous refourguer la même soupe, qu’avant de partir et l’avoir fait durer qu’une petite demi heure (paceque l’intro elle est bien mignonne mais quand on le calcule c’est 1/10 de l’album qui sert presque à rien) c’est à la limite du foutage de gueule. Alors, ouais il est pas mal ce disque, il a des aspects groovy assez prenants, des rythmiques bien trouvées mais c’est assez insuffisant. D’une je trouve le disque assez répétitif. A trop vouloir nous servir du mid-tempo, le groupe se trouve à nous sortir quasiment le même jeu de batterie sur tous les morceaux, avec un riff ne différent que peu. La voix, bien que cultissime (dans un ton pouvant rappeler le regretté Chuck Schuldiner sur quelques passages), ne cherche pas à surprendre l’auditeur en restant identique tout au long des 34 minutes.

On aura beau dire tout ce qu’on veut, on est loin d’avoir affaire AU disque de death métal, celui qui fera dire au plus réfractaire du style « ouais, ça pète ton machin c’est clair ». Dans le même ordre d’idées les déçus du groupe avant son split risquent de ne pas revenir sur leur décision tant rien n’a changé. Un disque à réserver donc avant tout aux fans d’Obituary époque Back From The Dead, qui trouveront à coup sur de quoi étancher leur soif de death mid-tempo. Les autres continueront à dire que le grand Obituary est mort.

Choisissez votre camp.

  1. redneck stomp
  2. on the floor
  3. insane
  4. blindsided
  5. back inside
  6. mindset
  7. stamp alone
  8. slow death
  9. denied
  10. lockjaw
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. Ilhan says:

    Bah il est sympa ce cd.
    Ya quelques morceaux moyen mais ya de très bons trucs, j’adore leur coété groovy, et l’intro d’ailleurs est assez sympa.
    Je donne un pti 14 a ce cd.
    Enfin si on aime Obituary hein….

  2. darkantisthene says:

    c’est du obituary, à l’instar d’un ac/dc, on peut difficilement leur en demander plus, ils font ce qu’ils savent faire (supeeer cette phrase…), ils l’ont déjà mieux fait (slowly we rot), et ils l’ont plus mal fait (the end complete)
    mais c’est vrai que la « courtaison » est frustrante, d’autant qu’il n’y a pas le côté « direct dans ta gueule, on en a rien à foutre » des débuts, époque à laquelle ils pouvaient se permettre d’être moins inspirés en longueur selon moi

  3. Neurotool says:

    Rien de bien neuf sous le soleil…certainement un groupe à voir sur scène pour le mythe mais sur cd, çà bande mou!

  4. kollapse says:

    Ce qui n’est pas le cas de leurs potes de Napalm Death qui eux sont loin d’être finis, que ce soit sur skeud ou en live ils restent énormes! Pour parler de ce « frozen in time », j’ai écouter 2-3 titres, c’est bien sur pas mal mais ça ne m’a pas l’air aussi bon que par le passé…A voir en live, c’est certain!

  5. Monster says:

    Il y a un truc qui m’a toujours gêné avec ce groupe c’est l’influence trop voyante (j’irais même jusqu’à dire pompage par moment) de Celtic Frost…

  6. wakos says:

    Je connaissais Obituary juste de nom et j’ai donc décidé de jeter une oreille à ce Frozen in Time. Ne connaissant pas la discographie du groupe, je trouve ce CD assez intéressant bien que n’ayant aucun point de comparaison. Apparement, il semblerait que « Slowly we rot » soit leur meilleure sortie et il faudrait donc que j’y jettes une oreille afin de me faire une idée. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il y a quelques bons morceaux sur ce frozen in time comme il y en a qui sentent le remplissage … Mais il est vrai que 35 minutes de son pour un album qui en a mis 8 à sortir ça peut paraîter une arnaque …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *