Baical – Funeral Party

1 Commentaire      121
Style: goth/new wave/post-punkAnnee de sortie: 2020Label: Isolation Records/Evil Greed

La nouvelle génération du post-punk semble bien active Outre-Rhin. Après le sympathique premier jet de Rope Sect, voici celui de Baical quelques mois plus tard (sorti en novembre dernier dans l’indifférence générale), trio de Leipzig qui nous entraîne dans une mélancolie communicative mais un peu plus sucrée que leurs compatriotes. En effet, ce Funeral Party possède une vraie touche new wave popisante enrobant idéalement l’optique goth/années 80 so dark pour un mélange nostalgique plutôt irrésistible.

« Freeze Frame Of Love », évident premier single, ne mettra pas bien longtemps à diffuser son effet de transe. La mélodie est immédiate, le refrain est imparable et c’est bien l’euphorie qui pointe le bout de son nez (ça tombe bien, Euphoria était le titre de leur EP sorti en 2017 !). Reste à s’acclimater à cette voix exagérément basse qui surprend vraiment au premier abord. Pitchée ou naturelle ? Difficile à dire, en tout cas on ressent à ce niveau la volonté des allemands d’aller du côté de Type O Negative voire de The 69 Eyes, soit le côté gotho-romantique de la force.

Chacun de ces neuf titres possède un énorme potentiel accrocheur, entre dynamiques typiques post-punk (avec son de basse pulsant et batterie au diapason) et mélodies faciles complétées par quelques effets d’habillage synthétiques à l’ancienne (l’aspect new-wave qui n’hésite pas à aller parfois dans le kitch, mais jamais trop envahissant). L’atmosphère de rêverie prend aussi souvent le parti de l’apaisement désenchanté au travers de ballades comme « Trudy » ou le larmoyant « All Roses Bloom », tellement efficaces dans leur genre (visez donc les clips ci-dessous). Bref, un excellent premier album tel une petite pépite oubliée de 2020 qui enchantera les amateurs de The Cure ou de Choir Boy.

  1. Valediction
  2. Freeze Frame Of Love
  3. War Scene
  4. Trudy
  5. Humdrum
  6. The Inner Strife
  7. In Dreams
  8. Cupids Arrow
  9. All Roses Bloom
  10. Ending Up Alone

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. RBD says:

    C’est sympathique mais pas non plus original. Le chant est vraiment très grave, cela nuit à l’expressivité à mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *