Fragile – …About Going Home

Pas de commentaires      245
Style: Punk/Emo RockAnnee de sortie: 2023Label: Twenty Something

Vous imaginez le topo… Les angevins qui montent sur scène et annoncent à l’auditoire : « salut on est Fragile! ». Voilà qui pourrait presque passer pour un pari! C’est en tout cas le nom que s’est choisi ce combo bien de chez nous, au sein duquel on trouve des membres anciens ou présents de LANE, Wild Fox, Scuffles ou encore Dogs For Friends. Je ne sais pas pour vous, pour ma part si je connais bien Lane, dont j’ai d’ailleurs chroniqué le très bon deuxième album dans nos pages, les autres groupes me sont parfaitement inconnus.

Peu importe le nom du groupe, peu importent les origines de ses membres, parce qu’une chose est certaine : …About Going Home tue. Et ce n’est pas pour faire de l’anti-chauvinisme primaire, mais si je ne l’avais pas su, je n’aurais pas pu deviner que les géniteurs de cet album étaient français. D’abord parce que l’accent anglais de Baptiste est incroyable tant il ne sonne pas « franchouille » comme on peut malheureusement souvent l’entendre chez certains de nos groupes qui décident de chanter en anglais, et que son timbre punk/emo sonne justement british ce qui est important quand on sent le chant aussi important, vecteur d’une émotion sincère et profonde.

Et ce n’est pas tout puisque musicalement …About Going Home n’a rien à envier à son influence principale à savoir Touche Amore. Une influence qui saute immédiatement aux oreilles c’est vrai, mais qui n’encombre pas nos jeunes gens, tant ils savent démontrer qu’ils peuvent aussi s’en éloigner, pour marcher sur les terres de Turnstile sur la ballade punk « Overview » ou pour évoquer les Blood Brothers en particulier lorsque les choeurs se font très nasillards comme sur « LaughCry ».

Fragile je ne sais pas, mais sensible oui, le groupe l’est, et comme Jeremy Bolm, Baptiste Pelletier semble se livrer intensément sur les titres de l’album, sur le fantastique final « Model » qui colle juste la chair de poule lorsqu’il hurle « I’m Sick, I’m Sick, I’m Sick, I’m Sick!!! » avec ses tripes, ou avec le concours de Joric Jégu le guitariste, responsable des couplets de l’excellent « Murmuration ». On n’a aucun mal à croire que l’écriture des textes de l’album a été cathartique pour le groupe, et on l’en remercie, car en plus de taper du pied non-stop du début à la fin, on est aussi touché au cœur par la prestation de Fragile sur cette première réalisation discographique. Comme on a été touché (sans mauvais jeu de mots) par le Touche Amore de Stage Four, ce qui n’est pas rien en terme de comparaison.

Alors avec 24 minutes, ce long EP est bien sûr un trop court album, d’autant qu’il est si bon. On attend donc IMPATIEMMENT la suite, c’est dit, et en attendant …About Going Home se fera immanquablement une place de choix dans la sélection des meilleurs albums/EP de l’année. Fantastique découverte et gros coup de cœur !

Tracklist :
01 – Messy Hair
02 – Selfless
03 – Winter at the Museum
04 – Anhedonia
05 – Overview
06 – Murmuration
07 – LaughCry
08 – Model

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1162 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *