Kylesa – Static Tensions

kylesa-static-tensions

Déjà 3 ans que les géorgiens de Kylesa (prononcez « Kaïlissa ») ont sorti leur précédent excellent album Time Will Fuse Its Worth. Ca file quand même… J’ai l’impression que pas plus tard qu’hier, je me prenais cette douce claque dans la poire à l’écoute de ce délicieux album mariant punk et métal (pour faire simple).
Le plaisir est donc d’autant plus grand de retrouver les américains en si grande forme. Il m’a fallu quelques écoutes pour en arriver à cette conclusion, mais j’y suis maintenant : ce Static Tensions est grand, très grand. Encore plus grand que son grand frère même.

Certains se focaliseront certainement sur le fait que « Kylesa s’est ramolli, ne crie plus autant qu’avant ». C’est exact. Mais soyons clair, le ramollissement en question reste très relatif, ça tabasse encore bien chez Kylesa. Mais l’accent a volontairement été mis sur la mélodie qui n’est jamais oubliée au milieu d’une rage qui subsiste, et d’un caractère toujours bien trempé, qui rend le style Kylesa toujours aussi reconnaissable. On retrouve les deux batteries, et leur jeu complémentaire à la limite du tribal (écoutez donc ce monstrueux « Perception »), qui apporte un groove et une dynamique énormes, ainsi que des riffs toujours aussi géniaux et entraînants, sans pour autant verser dans le complexe et pompeux. La diversité de chants est toujours de la partie aussi, quelque peu atténuée cette fois par le départ (avant retour récent) de Corey Barhorst à la basse, qui faute d’avoir participé à l’enregistrement de l’album, n’a pas pu nous gratifier de ces gueulantes habituelles qui complétaient les voix de Laura Pleasants et Phillip Cope qui se partagent donc l’œuvre sur Static Tensions et qui font tous les deux un boulot fantastique. Diantre que c’est bon… Proposant 10 pépites qu’on pourrait qualifier de tubes, sans cependant renoncer à une certaine crasse dans le son et à une lourdeur bien présente, le groupe assomme son auditoire et ancre ses mélodies vénéneuses bien au fond de nos crânes, un peu à la façon d’un Torche, sans jamais proposer un chant aussi clair.

Ca passe comme une lettre à la poste, mais ça n’empêche pas le groupe de nous surprendre quand même le temps d’une ouverture au piano sur « Running Red » sur lequel se pose le chant incantatoire de Laura.

Static Tensions est certainement à la fois l’album le plus accessible du groupe, et en même temps le plus réussi du début à la fin. Vous ne trouverez rien à jeter sur ce disque mais si je devais faire ressortir un titre phare ce serait certainement le superbe « Unknown Awareness » et ces mélodies quasi shamaniques.
Si vous avez été déçu par le néanmoins excellent dernier album de Mastodon, Kylesa pourrait vous satisfaire en proposant une mixture aux sonorités parfois proches (les parties de gratte sur « Nature’s Predators » sont à ce titre assez évocatrices), mais qui conserve le côté direct et l’efficacité du punk.

Ce Static Tensions dont le plumage (très artistique pochette signée par leur pote de Baroness, John Dyer) se rapporte incontestablement au ramage, est d’ores et déjà un incontournable, indispensable, de cette année 2009.

http://www.youtube.com/watch?v=C-islnrxO7c

Tracklist :

  1. scapegoat
  2. insomnia for months
  3. said and done
  4. unknown awareness
  5. running red
  6. nature’s predators
  7. almost lost
  8. only one
  9. perception
  10. to walk alone

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 670 articles sur Eklektik.

12 commentaires

  1. Terrible album, en competition pour l’album 2009 sans aucun doute.

  2. C’est pas mal mais j’arrive pas franchement à voir ce qu’il y a de si génial dans cet album. Je l’ai écouté un paquet de fois et pour l’instant, il n’y a pas un seul morceau qui me semble sortir du lot, tous sont moyens sans plus. En même temps je pensais déjà ça des albums précédents donc je dois être irrécupérable.

  3. Leur meilleur album. Ce disque est puissant, tribal et habité. Il va défier les années… et devenir une référence! Et il ne faut pas se fier à Jonben, les titres sont tous énormes. Que des bombes.

  4. L’album qui me fait reellement apprecier Kylesa> Une bombe

  5. Je vais rejoindre tous les avis positifs car cet album est vraiment exceptionnel, le groupe est à l’apogée de son art et maîtrise son sujet avec originalité et puissance. Un futur classique??

  6. BOn album mais pour moi c’est du Kylesa édulcoré qui finit par m’ennuyer !

  7. Excellent album, qui marquera à coup sur la musique lourde de cette année 2009. Tribal, envoutant, puissant, ce nouveau Kylesa est une bombe imparable. Meilleur encore que le déjà très bon précédent album, le nommé « Time will fuse its worth », c’est peut-être leur meilleur album à ce jour. Un futur classique en ce qui me concerne, rien de moins. Yeah !!

  8. Pas mieux! J’adore. Leur meilleur album sûrement. Et dans mon top 2009 d’ores et déjà!

  9. Mon album préféré aussi, probablement. Puissant mais à fleur de peau, nerveux mais beau, le parfait compromis entre tout ce que j’aime chez Kylesa, un song-writing optimal, où tout est fluide et tendu. Putain d’album d’un putain de groupe.

  10. Un album monolithique (pas vraiment de tubes, de toute façon à quoi ça sert?), mystique et hanté, leur meilleur depuis « To Walk… »…. Il confirme le fait que 2009 sera musicalement une grande année.

  11. C’est carré, imposant, aérien, les compos se déroulent de la manière la plus fluide possible, …
    Static Tension est un album qui poutre. :)

  12. Juste énorme. Dans le top 2009 également.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.
  • White Lung - Deep FantasyRIRIMARTIGUES | 09 octobre 2014
    White Lung – Deep Fantasy
    Je découvre et suis déjà sous l'emprise. Ca t'attrape et tu ne lâches plus...
  • vampiresquid-nautilusworldshaq | 07 octobre 2014
    Vampire Squid – Nautilus World
    Merci pour la découverte, très bon album de Death technique-mais-pas-trop, bien produit, et en name your price sur bandcamp : aucune excuse de ne pas lâcher quelques ronds pour une galettes vraiment bien fichue.