Zapruder – Fall In Line

Pas de commentaires      1 071
Style: post-mathcoreAnnee de sortie: 2014Label: Hipsterminator Records/Apathia RecordsProducteur: Amaury Sauvé

Révélé par l’excellent EP Straight From The Horse’s Mouth, c’est un plaisir de retrouver Zapruder avec un véritable album dans sa besace. Le hardcore cosmopolite de la bande de Poitiers avait alors fait mouche grâce à une ouverture d’esprit féroce et la fraicheur de sa jeunesse. Fall In Line se démarque d’emblée de l’EP par son visuel, si j’avais souligné son originalité à l’époque, l’artwork de ce nouvel opus, même s’il est plutôt joli, est plutôt sobre, semblant signifier que le groupe s’est assagi…

Et comme il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, on va faire semblant de s’en convaincre le temps de l’intro (plutôt sobre elle aussi) de We Are Orphans qui suite à l’apparition du chant démarre dans un tourbillon entre mathcore et postcore. On reconnait bien là la bipolarité de Zapruder aperçue sur l’EP, mixant plans complexes et passages aussi lourds qu’atmosphériques. Une entame qui fonctionne et une petite surprise en tendant l’oreille: du chant en français ! Cyclops confirme que l’application du mélange fonctionne toujours aussi bien dans un titre ultra dense (avec retour du growl death de temps en temps, et d’un peu de saxo envoutant pendant certaines parties plombées, donnant un petit côté orientalisant).

Si ensuite Modern Idiot nous plonge dans un mathcore touffu nous rappelant combien le groupe apprécie The Dillinger Escape Plan, Moloch surprend par son ralentissement post-rock puis par son énorme montée en puissance façon Neurosis. Coutumier du fait sur leur EP sur le titre Mt Fuji In Red, Zapruder ne nous glorifiera pas de chant clair comme sur ce dernier, pas de syndrome du copier-coller d’un album à l’autre donc mais une accalmie sereine le temps de Delusion Junction, interlude avec retour du saxo, parfaite pour faire retomber la tension avant de ré-attaquer comme il faut.

Attaque, c’est bien le mot qui convient à Doppelgänger, titre plein de sauvagerie limite grindisante qui remporte la palme de la violence de cet album. Monkey On My Back fait de nouveau se succéder les plans, tantôt hachés, tantôt progressif (sur le final), un morceau fourre-tout mais bien construit semblant correspondre aux schémas désormais « classiques » de Zapruder. C’est que ça manquerait de surprise alors ?

Et bam ! A peine le temps de se poser la question que Loquèle commence et envoie bouler toute prévisibilité et prouve à nouveau la grande ouverture d’esprit de Zapruder. Avec son unique guitare acoustique surmontée d’un chant clair empli de fragilité, ce titre est vraiment très joli et immersif. Mais voilà, très en décalage par rapport au reste, ce titre presque larmoyant risque d’arriver comme un cheveu dans la soupe pour l’amateur de sauvagerie assimilée auparavant (impression apparaissant ou non selon l’humeur du moment de l’écoute). Enfin, Je Ferai De Ma Peau Une Terre Où Creuser (tout un programme !) et ses huit minutes conclut ce premier long-format par une ambiance post plutôt classique, à la première partie très Cult Of Luna et au final plus proche d’un Callisto dernière époque (avec un surprenant chant clair), et entre les deux une ambiance agréable à suivre.

Agréable comme la globalité de ce Fall In Line. Ce n’est donc pas aujourd’hui que Zapruder va entrer dans un moule, le groupe, aux influences sûrement plus étendues que ce que l’on peut soupçonner, signe un album extrêmement dense et plein de surprises. Entre passages marqués par cette dualité frénésie/lourdeur étant désormais leur marque de fabrique et quelques surprenantes prises de risque, Fall In Line prend son temps pour se révéler et s’avère aussi réussi que l’EP le précédant. C’est ce qu’on appelle une confirmation.

  1. We Are Orphans
  2. Cyclops
  3. Modern Idiot
  4. Moloch
  5. Delusion Junction
  6. Doppelgänger
  7. Monkey On My Back
  8. Loquèle
  9. Je Ferai De Ma Peau Une Terre Où Creuser

Bandcamp
Facebook

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *