Swampbeast – Seven Evils Spawned Of Seven Heads

Pas de commentaires      156
Style: death metalAnnee de sortie: 2021Label: Translation Loss Records

« La bête du marais », rien que le nom annonce ce qui nous attend ! Swampbeast est un jeune groupe de L.A. ayant récemment débarqué chez Translation Loss (Svalbard, Giant Squid…), label qui n’en finit plus d’aller vers les extrêmes (ayant des groupes comme Drouth, Teeth ou Wake dans son roster). Tel l’espèce de monstre informe figurant sur la cover de Seven Evils Spawned Of Seven Heads, leur premier album, le death metal du trio californien est putride, boueux mais en même temps très véloce.

En effet, Swampbeast injecte à son death metal de généreuses louches de grindcore/crust, notamment via quelques riffs joués pied au plancher accompagnés de blasts véhéments. « The Blind God » représente parfaitement cette fusion de death poisseux mais groovy qui décide soudain d’accélérer les choses avec emphase. Essentiellement basé sur des formats plutôt courts pour le style, ce premier album fait se côtoyer des influences diverses, parfois sans transition à en juger par l’enchaînement « Convulsing In The Shit And Piss Of Man » (titre imagé vous en conviendrez) et « 1000 Years Of Pestilence »: le premier mitraille tout en conservant ce gros groove old-school tandis que le second nous mène dans des contrées doom/death bien rugueuses.

Ce premier album mêle donc grind, doom et même des influences black metal (notamment dans la voix qui devient parfois plus arrachée), soit un bel éventail d’influences. Et pourtant s’installe paradoxalement ici un tout presque uniforme né de cette prod créant un magma boueux et imposant, ce qui peut peut-être lasser selon votre humeur pendant l’écoute. Pas un réel défaut néanmoins, ce Seven Evils Spawned Of Seven Heads est un très bon début, faisant totalement le boulot à la manière d’un Tomb Mold ou d’un Engulfed, les amateurs de groove noyé dans la bouillasse sont prévenus !

  1. Orc’s Anvil
  2. The Blind God
  3. Convulsing In The Shit And Piss Of Man
  4. 1000 Years Of Pestilence
  5. Trudging Through Oblivion
  6. The Permanence Of Death
  7. Thy Flesh Sustained
  8. The First Prime Evil
  9. Cerberus
  10. Chasms Incrusted With Malformity
  11. Spell Of Decay

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *