Drouth – Excerpts From A Dread Liturgy

Pas de commentaires      494
Style: black/death metalAnnee de sortie: 2020Label: Translation Loss Records

Autrefois nommé Contempt, Drouth vient de Portland et se compose de membres expérimentés, certains ayant fait leurs armes chez Vermin Womb ou Petrification. Pour son second long-format, le groupe a atterri chez Translation Loss Records (Wake, Teeth ou encore Rosetta) qui renouvelle encore une fois son roster en matière de metal extrême. Car Drouth en joue, et bien !

Sur des durées plutôt étendues, le quartet envoie donc une alliance de black et de death metal diluée dans quelques autres influences par-ci par-là, un peu de sludge, de doom voire de thrash. Et tout ces éléments sont coulés dans un moule mélodique duquel l’auditeur ne peut que se délecter: cœur coulant black metal et nappage à la férocité death metal, le menu est copieux vu la durée des titres (entre 6 et 10 minutes) mais pas d’indigestion à l’arrivée.

En effet, les membres de Drouth savent faire parler leur expérience et chaque titre se voit baigné d’une atmosphère prenante. Parfois épique et accrocheur comme sur « An Apiarist » où les soli sont légion et où tout est peaufiné dans les moindres détails, toujours incisif grâce à des attaques bien franches (« O Time Thy Pyramids/An Unfinished Nightmare », bien rentre-dedans après son intro), les compos de ce Excerpts From A Dread Liturgy sont très riches, intensément alambiquées mais contenant d’excellentes séquences mélodiques et « émotionnelles » (l’incroyable « A Repulsive Act Shrouded In Flesh » à l’intro plutôt douce se faisant suivre par des déferlantes) pour ne jamais aller dans le trop-plein lassant et bordélique.

Bref, ce nouvel album de Drouth est une puissante et viscérale mixture de black et death metal. Il en sort en ce moment des wagons dans le genre mais l’approche du groupe de Portland est plus subtile qu’elle n’y paraît. Très solide !

  1. A Drowning In Sunlight
  2. An Apiarist
  3. O Time Thy Pyramids/An Unfinished Nightmare
  4. A Repulsive Act Shrouded In Flesh
  5. A Crown Of Asphodel

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *