Nursing – Self Care

Pas de commentaires      115
Style: mathcoreAnnee de sortie: 2021Label: Dark Trail Records

Side-project de deux membres de Needle Play, mathcore jazzy de Boston, Nursing dégage le jazz de là au profit d’une mixture aussi technique que brutale, pleine de chaos et d’expérimentations mûries durant les trois dernières années. Self Care est un beau bordel organisé magnifié par la patte d’un certain Chris Dearing (The Sound That Ends Creation), officiant ici au mix et au mastering, rendant l’expérience d’écoute encore plus difficile.

Car le boucan mis en place par le duo est sacrément massif. L’alerte est donnée dès l’intro de « Dining Room Chandelier », sonnant telle une alarme avant que ne démarrent réellement l’agression: rythmiques toutes en cassures, stridences de tous les côtés, basse ronronnante et duel de vocaux bien énervés. On a d’emblée une sorte de mixture de Psyopus (pour l’aspect bordélico-insaisissable) et de The Tony Danza Tapdance Extravaganza (pour la lourdeur). Et la tornade n’en est alors qu’à ses balbutiements puisque tout va se densifier par la suite, les breaks se multipliant quitte à exagérer le poids de la basse et les notes de guitares complètement démentes (l’enchaînement « Silk Sheets »/ »Cedarwood Soap » qui évoqueront autant Psyopus que The Heartland).

Pourtant par la suite les choses vont un peu changer, Nursing ajoutant à sa démence une ambiance plus insidieuse comme sur « Champagne Gift Basket » qui est dominé par un arpège menaçant, « Seven Fold Tie » ou « Dress Shirt » et leurs spoken words par-dessus un voile synthétique étrange au rendu sensiblement proche des derniers Daughters. Cette ambiance malsaine se mêle idéalement à la folie déstructurée du duo, sur « Skin Car Masking Set » ou la conclusion « Silver Cufflinks » où l’on oscille entre nausée et envoûtement avant le retour des riffs chaotico-dissonants.

Self Care est au final un album de mathcore vraiment à part. Débutant de manière aussi étouffante qu’imprévisible, Nursing nous plonge ensuite sans crier gare dans une optique plus horrifique grâce à des ambiances dignes de films d’épouvante se joignant idéalement au bordel. De la violence décomplexée et de la peur, en voilà un beau programme !

  1. Dining Room Chandelier
  2. Hydrangea Bouquet
  3. Charcuterie Plate
  4. Silk Sheets
  5. Cedarwood Soaps
  6. Seven Fold Tie
  7. Floral Wedding Cake
  8. Dress Shirt
  9. Skin Care Masking Set
  10. Silver Cufflinks

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *