Bleed – Somebody’s Closer

Pas de commentaires      185
Style: rock alternatif/nu metalAnnee de sortie: 2022Label: 20 Buck Spin

Fin des 90’s, début des années 2000, explosion du néo metal et autres variantes du rock « dur » (aussi appelé alternatif), lecture assidue de Rock Sound (parce qu’on a pas encore l’adsl), ça vous rappelle quelque chose ? Si vous vous reconnaissez là, Bleed apparaît comme l’une des nouvelles sensations qui n’aurait pas dépareillé à l’époque en tête de gondole du magazine de Thomas VDB (oui, il était rédac chef à l’époque). *Soupir nostalgique*

Sorti dans un premier temps l’an dernier, Somebody’s Closer, premier EP du groupe se voit ressortir chez les excellents 20 Buck Spin, label pourtant habitué à sortir des albums plus extrêmes (Gravesend, Cerebral Rot…). L’occasion d’une diffusion plus massive de ces quatre titres au grain authentique (rappelant la production d’Adrenaline de Deftones) et aux mélodies vocales jamais forcées mais toujours prenantes (la voix de Ryan Hughes s’orientant entre celle de Page Hamilton de Helmet, celle de Brandon Boyd d’Incubus première période et celle du jeune Daniel Johns de Silverchair, avec même quelques cris). Entre riffs chaloupés bien efficaces et passages plus planants (sur « Silver » notamment où plane l’ombre de Deftones), ces quatre titres nous présentent un groupe qui ne cherche pas à singer une époque mais qui parvient à s’en réapproprier le son et l’impact émotionnel, avec succès !

Alors certes, c’est beaucoup trop court mais le bond en arrière dans ta chambre d’adolescent (aux murs couverts de posters tandis que retentit le CD sampler de ton mensuel préféré) est tellement bon que oui, soyons fous, taxons Bleed de « Next Big Thing » !

  1. Burnt (By The Sun)
  2. Silver
  3. Enervation
  4. Somebody’s Closer

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.