Aset – Astral Rape

Pas de commentaires      196
Style: black metalAnnee de sortie: 2023Label: Les Acteurs de L'Ombre Productions

Aset est une jeune formation née de l’association de membres de Seth et d’Oranssi Pazuzu, deux groupes de haute qualité donnant à cet Astral Rape bien des promesses. Et au jeu des ressemblances avec leurs groupes d’origine, c’est un peu l’aspect frontal des français qui prime par rapport au psychédélisme des finlandais, le groupe ayant troqué cette facette pour une bonne dose d’occulte.

« A Light In Disguise » nous accueille par une sorte de chant de gorge tibétain avant de continuer dans le plus grand des fracas. Le black metal des franco-finlandais apparait ravageur tout en « s’aérant » d’arrangements nous immergeant dans une atmosphère aussi mystérieuse qu’inquiétante, celle-ci étant d’ailleurs renforcée par sa thématique générale inspirée par les rites occultes d’Egypte.

Les sensations sur cet Astral Rape sont multiples, entre agression (avec vocaux multiples, plus ou moins arrachés, parlés voire scandés comme sur le sombre « Astral Dominancy », marquant par sa seconde partie quasi post-metal), passages plus mélodiques (les trémolos de « Lord Of Illusions ») et cassures inattendues offrant parfois des ambiances expérimentales (le break de « A New Man For A New Age », l’intro presque tribale du dissonant « Force Majeure »).

Avec le pedigree des gaillards derrière ce nouveau projet, il n’y avait pas de doute sur la qualité de la marchandise. Aset balance là une relecture personnelle d’un black metal aux teintes orthodoxes (façon Antaeus/Aosoth) très convaincante.

  1. A Light In Disguise
  2. Abusive Metempsychosis
  3. A New Man For A New Age
  4. Lord Of Illusions
  5. Astral Dominancy
  6. Force Majeure
  7. Serpent Concordat

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *