Suol – S/T

Pas de commentaires      115
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2023Label: Swarte Yssel

Suol est un duo de black metal néerlandais dont les membres possèdent bien d’autres projets, assez obscurs pour la plupart (Shagor, Ossaert, Dinbethes et Weerzin). Pour son premier album éponyme, les deux gaillards (accompagnés de quelques musiciens de session) s’inspirent de leur région d’origine, la ville de Zwolle, son histoire et le fleuve IJssel (ou Yssel) qui y coule.

Entièrement chanté dans leur langue natale, ce premier album s’articule autour de six morceaux dégageant tous une atmosphère bien sinistre. Le mid-tempo « Hellevaart » ouvrant les hostilités via un mur glacial répétitif sur fond de cris perçants, il se distinguera par son « refrain » amenant là un aspect harmonique pas dégueu. On pense d’emblée à leurs compatriotes Fluisteraars pour cette similarité de mélodies désespérées sur fond de riffs hypnotiques (en plus de leur amour pour les rivières locales), mais Suol va surprendre sur « Slot Van Voorst » où les blasts seront de mise, sauf sur le chorus assuré par un puissant chant clean, apportant un aspect épico-viking (dans le bon sens du terme) à leur recette.

« Over de Geute » va pousser encore plus loin ces envies atmosphériques « dépressivo-effrayantes » en intensifiant la tension d’abord, puis le morceau va connaître quelques mouvements plus épiques (là encore) avant de faire soudain apparaître une voix féminine. Apaisante ou amplifiant la sinistrose de ce titre, à vous de voir où vous vous placez. Après un « Vrouwe IJssel » lancinant puis un « Wetterman’s Waanzin » bien opaque, cet album se conclut avec un « Bodemdrift » bien dense, d’abord minimaliste puis gagnant peu à peu en puissance avant que la voix féminine ne vienne à nouveau faire redescendre la tension.

On obtient au final une très intéressante découverte d’un black metal évoquant tristesse et grisaille, un album parfait pour l’automne donc. Et une nouvelle preuve que la scène des Pays-Bas recèle de nombreux groupes underground très talentueux à déterrer !

  1. Hellevaart
  2. Slot Van Voorst
  3. Over de Geute
  4. Vrouwe IJssel
  5. Wetterman’s Waanzin
  6. Bodemdrift

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *