Fall Out Boy – So Much (For) Stardust

Pas de commentaires      128
Style: Pop PunkAnnee de sortie: 2023Label: Fueled by Ramen - Elektra - DCD2Producteur: Neal Avron

Après le dernier Blink-182 dont je vous ai parlé il y a quelques jours, retour sur le pop-punk de Fall Out Boy cette fois et sur leur dernier album sorti fin mars 2023. Et en fait de pop-punk, il n’y a plus grand chose de punk dans le Fall Out Boy de 2023 pour être parfaitement honnête. Tant mieux puisque je chiais copieusement sur le groupe lorsque c’était le cas, et que je suis parfaitement client de cette pop-rock chiadée et presque symphonique par moments (sont crédités sur le disque derrière de nombreux instruments « classiques » plusieurs musiciens de session et même le London Metropolitan Orchestra sur plusieurs titres), gavée de refrains infectieux et irresistibles qui m’a accompagnée au deuxième trimestre de l’année et que je continue à écouter régulièrement. Et ce chanteur on en parle ? Non parce qu’honnêtement Patrick Stump est un super vocaliste, qui n’a rien à envier à Tom DeLonge (Blink-182) dans un registre clair/aigu pas si éloigné d’ailleurs, quand il ne semble pas tout simplement rendre hommage à rien de moins que Michael Jackson (« Hold Me Like a Grudge ») à en rendre jaloux Spencer Sotelo. Les tubes s’enchaînent à un rythme incroyable, et même les titres qui auraient pu sombrer dans la guimauve du fait de leur symphonisation potentiellement outrancière fonctionnent en particulier l’énorme « I Am My Own Muse » qui est tout simplement un de mes titres de l’année, sans oublier le titre final éponyme tout à fait superbe également. Même dans le registre de la (quasi) balade qui est loin d’avoir mes faveurs habituellement, le groupe fait mouche avec le très beau « Fake Out » et son refrain qui va encore une fois vous rentrer dans la tête pour longtemps, et encore juste dans la foulée avec « Heaven, Iowa » et ses réminiscences new-wave.

Il n’y a que les deux interludes « The Pink Seashell », en spoken-word sur lequel l’acteur Ethan Hawke parle de son père, et un peu plus loin « Baby Annihilation » qui soient parfaitement inutiles et auraient pu être balayés de la tracklist, car même si j’apprécie moins le funky « What a Time to Be Alive », il s’agit là purement d’une préférence personnelle et pas d’une réelle faiblesse de ce titre dont la bonne humeur qu’il distille plaira et parlera sûrement aux amateurs de funk cuivré.

So Much (for) Stardust est à l’évidence un album très réussi, dommage tout de même que la pochette soit si moche et incompréhensiblement décalée par rapport au contenu du disque.

Tracklist :
01 – Love from the Other Side
02 – Heartbreak Feels so Good
03 – Hold Me Like a Grudge
04 – Fake Out
05 – Heaven, Iowa
06 – So Good Right Now
07 – The Pink Seashell (feat. Ethan Hawke)
08 – I Am My Own Muse
09 – Flu Game
10 – Baby Annihilation
11 – The Kintsugi Kid (Ten Years)
12 – What a Time to Be Alive
13 – So Much (for) Stardust

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1155 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *