Protest The Hero – Fortress

9 Commentaires      1 645
Style: emo/metalcore techniqueAnnee de sortie: 2008Label: Vagrant Records

Le premier album des canadiens Protest the Hero est clairement une de mes révélations de l’année 2006, et avec le recul figure dans les albums que je préfère de cette année. Kezia est une véritable petite bombe impressionnante de richesse et de technique pour un groupe dont aucun membre ne dépassait les 20 ans lors de son enregistrement. Protest the Hero joue à 100 à l’heure un metal entre heavy/thrash technique et metalcore, aux voix claires emo assez grandiloquentes, le tout avec une touche de folie et une sincérité confinant certes parfois au ringard. Je préviens dès maintenant, ce groupe n’est pas vraiment à mettre entre toutes les oreilles, mais les préjugés que peut impliquer cette définition n’ont pas non plus lieu d’être tant ce groupe ne ressemble à aucun autre.

Déjà acquis à leur cause, mon attente pour ce second album était à la mesure de mon engouement pour leur premier opus, j’ai donc reçu ce Fortress avidement mais j’avoue avoir mis un certain temps à me l’approprier, de part sa complexité et parce que le groupe a légèrement dévié de style, intégrant des influences heavy/speed technique, qui accentuent le côté un peu kitsch et exagérément démonstratif de leur musique, délaissant un peu les influences hardcore, passages à mosh et gang shouts, qui sont moins présents que sur Kezia.

Cela dit, en quelques écoutes, on ne peut qu’être bluffé par le niveau technique de ces musiciens, qui semblent encore s’être améliorés et se positionnent très au-dessus de la majorité des groupes de leur catégorie. La comparaison avec Between the Buried and Me n’est pas fortuite même si les 2 groupes proposent des musiques différentes, Protest the Hero accentuant encore plus le côté heavy et progressif, tout en incluant paradoxalement un esprit emo/hardcore plus marqué, en particulier au niveau de l’approche vocale qui est totalement différente, un chant clair puissant avec des contours emo, un brin arraché, secondé de cris hardcore et de growls bien graveleux. Un autre groupe auquel on peut penser, Sikth, qui est manifestement une de leurs influences, mais Protest the Hero jouent beaucoup moins sur des rythmiques complexes, axant leurs compositions sur les mélodies de guitare (sweep et tapping à profusion). Fortress renforce encore cet aspect, Protest the Hero est un groupe qui voue un culte au riff metal, c’est à dire aux riffs heavy/thrash 80s passés à la moulinette de leur dextérité leur permettant de proposer une multitude de riffs complexes, des morceaux en évolution permanente, succession de passages très différents dans un flux continu avec toujours comme principe commun rapidité et fluidité dans l’exécution. On a certes parfois l’impression qu’ils déballent leurs gammes, parfaitement exécutées peut-être, mais manquant un peu de chaleur. Trop de shred peut tuer tout intérêt, et c’est le reproche principal à apporter à cet album, heureusement contrebalancé par le nombre faramineux de riffs présents. Il manque également des morceaux sortant du lot, certes aucun n’est mauvais ou anodin mais l’écoute de l’album se termine sans vraiment de « highlight », comme si on venait d’assister à un déferlement continu de mélodie abasourdissante.

Cela dit, une fois qu’on est rentré dans le trip, ça passe carrément bien, la plupart des morceaux combinent tous les types de metal/hardcore joués à fond la caisse, sans guère d’interruption hormis quelques intermèdes au piano à la fin de certains titres. J’avoue avoir un peu de mal tout de même avec l’inspiration heavy/speed technique qui parsème certains morceaux, les envolées heavy sont quand même flagrantes, on se demande même si ils n’ont pas légèrement abusé de Rhapsody ou même Yngwie Malmsteen, le comble pour un groupe qui possède une certaine sensiblité punk/hardcore, mais je pense que ces passages sont à prendre avec dérision, de même que les paroles bien niaises empruntes de médiéval fantastique de ces mêmes morceaux. Ils ont même osé sur « Limb From Limb » le solo de synthé, à mon avis le comble du ridicule, d’autant qu’il est joué par le clavier de Dragonforce!

C’est donc un peu une progression et une régression en même temps, mais cette accentuation des influences heavy n’est pas vraiment pour me déplaire. Je ne vais pas bouder mon plaisir, Protest the Hero est un jeune groupe convaincu, sincère, qui n’hésite pas à se tourner en dérision. Leur volonté de se faire plaisir est flagrante, l’énergie qui se détache de ce patchwork explosif reste jouissive. Tout comme Sikth ou BTBAM, Protest the Hero est un groupe à part dans la scène metal, technique sans être rébarbatif, agressif mais abordable, l’idéal pour se motiver en temps de bourre. Ce qui est clair, c’est que tout amateur de metal prog se doit de tenter l’écoute de cet album.

  1. bloodmeat
  2. the dissentience
  3. bone marrow
  4. sequoia throne
  5. palms read
  6. limb from limb
  7. spoils
  8. wretch
  9. goddess bound
  10. goddess gagged
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. 1ternot2baz says:

    techniquement irreprochable avec un sens de la précision assez inoui ! oui d’accord, mais pourquoi ont-ils confié le micro à ce sale mioche en pleine crise d’adolescence ? Ah d’accord, je viens de comprendre. En fait c’est ça le concept P.T.H, une voix d’ado prépubère dans un déluge sonore heavy à souhait ! oh et puis t’as raison c’est vachement bien c’te musique !!!

  2. Monster says:

    Metalcore avec de grosses influences heavy/speed metal. Moi je kiffe.

  3. wakos says:

    Très très bon disque ! Même si la voix peut être un poil énervante au début, on s’y fait. Je le trouve un brin plus aéré que Kezia et vraiment très bon. ça valait bien le coup d’attendre en tout cas…

  4. jonben jonben says:

    C’est vrai que j’aurais pu rajouter dans ma chro « ALERTE! voix claire sans complexe! », mais je n’y ai même pas pensé parce que j’adore cette voix, qui est d’ailleurs loin du cliché geignard emo mais au contraire pleine d’une énergie défoulée plutôt punk, tout en étant variée et parfaitement chantée. Je préfère largement ce genre de voix à une voix heavy, c’est tout aussi pompeux mais je trouve moins kitsch.

  5. Joss says:

    Moi j’ai trouvé la voix très heavy justement. D’ailleurs je sais pas trop ce que ça veut dire kitsch pour une voix….

  6. Monster says:

    Kitsch pour une voix c’est une voix que jonben n’aime pas :p

  7. heavydevy says:

    lol bien dit Monster ! Je suis curieux de savoir quelles voix heavy Jonben trouve kitch…Halford ? Dickinson ? Dio ?

  8. nerwan says:

    Pour moi , c’est LA découverte 2008 !!! C’est en allant sur le site ROCK ONE que j’ai vu la vidéo d’un groupe appelé Protest The Hero !!
    Le nom me branchais assez et puis je connaissait pas ce groupe , c’est alors que j’ai regardé le clip « Bloodmeat » !
    La chanson paraissait bizarre mais exitante à la 1ere écoute , puis à la 2éme ecoute j’ai ressentie une complexité géniale dans leur musique et cela ma fait penser à 2 groupes : The Dillinger Escape Plan et Faith No More …
    Cet espece de Punk/Emo aux sonorités Heavy/Speed d’un struture bordélique et chirurgicale , sans parler du pont qui est tor simplement génial avec un refrain purement mélodique qui nous scotch sur place !!!
    Une trés belle découverte , il ne me reste plus qu’à acheter leur album qui doit surement etre EXCELLENT !!! ^^

  9. gemini_com says:

    Encore merci à Eklecktik de m’avoir fait découvrir ce groupe (après Sybreed, Oceansize et Benea Reach). J’ai eu du mal à accrocher à cette voix au départ dont j’avais peur qu’elle tombe dans les travers du chant « opérette » du power métal européen (style que je déteste) mais le chant émo n’apparaît ici pas gnan-gnan et assez « puissant » pour s’imposer dans ce désordre auditif. Les compos sont riches à souhait. et démontre le potentiel technique/créatif du groupe. Tout ceci place Protest the Hero parmi les outsiders du mathcore et/ou progcore que sont respectivement Sikth et BTBAM. Un autre groupe (mais en bcp plus facile d’accès) est The Human Abstract avec leur album Nocturne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *