Protest the Hero – Scurrilous

1 Commentaire      2 754
Style: metal/hardcore progressifAnnee de sortie: 2011Label: Vagrant

3ème album déjà pour Protest the Hero, les petits prodiges canadiens, qui dès le premier album déboulaient avec un style reconnaissable entre mille, dans le meilleur comme dans le pire pour certains. De mon côté étant acquis à leur cause, mon jugement s’en trouve dors et déjà biaisé, enfin je sais quand même reconnaitre une série de putain de bons morceaux de Protest the Hero et c’est ce qu’on trouve sur Scurrilous. Ces gars là ont un talent indéniable et semblent être dans une phase d’inspiration, du coup je les imagine difficilement rater complètement un morceau.

Sans arrêt au taquet, sur des tempi élevés, leur metal peut être qualifiée d’excité, ce qui le rapproche du thrash auquel certains de leurs riffs font penser. Ils injectent aussi des influences punk/hardcore ou pûrement rock, avec comme principe de base une accentuation de la mélodicité de riffs à 100 à l’heure, avec moult tapping et rythmiques chirurgicales, et proposent des morceaux progressifs parcourant en quelques minutes un large panel de parties différentes, toutes étant sans aucun doute « metal », son saturé massif, basse ronflante et grosse caisse à bloc étant de rigueur, et malgré tout aérées et « pop » dans l’âme.
Le niveau instrumental est impressionnant, comme il l’est depuis le premier album. Le son est puissant mais le jeu de chaque musicien est bien distinct : une basse énorme tenue par une technicien émérite qui tire son épingle du jeu face à 2 guitaristes cherchant souvent à en mettre plein la vue, duellistes harmonisant fréquemment leurs riffs, en des parties complémentaires et parfois très différentes. Le chanteur, lui, persiste à adopter un style clair aigu flamboyant qu’on a peu l’occasion d’entendre associé à ce type de riffs. Sur ce nouvel album, il se concentre d’autant plus sur ce chant à la fois mélodiquement pop et arraché. Et perd au passage de la variété, ce qui est un peu dommage et forme le défaut le plus évident de l’album, le style vocal étant un peu linéaire.

On pourra trouver leur musique excessive, y déceler le kitsh incarné version années 2010, mais cet aspect est atténué car le groupe ne se prend pas du tout au sérieux. Jovials et excentriques, ils réussissent à proposer une musique complètement unique. On peut au moins leur accorder ça. Combien de groupes osent un tel délire?
Protest the Hero semble s’être confortablement installé dans une niche, et sur ce 3ème album se contente de proposer une série de morceaux dans la ligne immédiate forgée sur Kezia et Fortress. Scurrilous a une certaine personnalité globale de par sa production, mais aucun des titres de cet album n’aurait dépareillé au milieu de leurs 2 albums précédents. Il en est en d’autant plus recommendable à mon goût.

D’expérience, ça passe ou ça casse avec ce groupe, donc autant tout de suite écouter à quoi ça ressemble. « C’est la Vie » est le premier titre, il fait l’objet d’une vidéo et c’est un des meilleurs morceaux de l’album. J’aime particulièrement le duel entre les guitaristes à partir d’1m40, ça change des solo bluesy interchangeables, qui déboule sur un pont mélodique aux riffs saturés plus amples où la basse monte dans les aigus et le chant révèle un côté soul bienvenu :

1. C’est la Vie
2. Hair-Trigger (feat. Jadea Kelly)
3. Tandem
4. Moonlight
5. Tapestry
6. Dunsel
7. The Reign of Unending Terror
8. Termites
9. Tongue-Splitter
10. Sex Tapes (feat. Chris Hannah)

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 502 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Jimmy Jazz says:

    Ce groupe tue !
    Il y a pas mal de points commun avec Between The Buried And Me tout en ayant une vrai personnalité. Ils évitent également de partir trop loin dans le trip progressif et les morceaux restent accrocheur de la première à la dernière note.
    Et quelle voix !!!!
    D’ailleurs, merci à Eklektik de m’avoir fait découvrir ce groupe il y a quelques mois en surfant de chronique en chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *