The Arcane Order – Distortions From Cosmogony

Pas de commentaires      133
Style: modern black/mélodeathAnnee de sortie: 2023Label: Black Lion RecordsProducteur: Jacob Hansen

Muet depuis 2015 et son Cult Of None, The Arcane Order sort enfin du silence mais a connu entretemps un grand chambardement. En effet, le groupe danois, croisé à ses débuts comme side-project de l’ancien chanteur de Raunchy a connu d’importants mouvements de line-up (dont certains membres n’auront même pas pu figurer sur un quelconque support audio, c’est dire !) au point de n’avoir désormais que deux membres du line-up originel: les guitaristes Flemming C. Lund (live chez Volbeat) et Kasper Kirkegaard (Hatesphere). Les nouveaux venus ne sont pas nés de la dernière pluie puisque sont arrivés le batteur Bastian Thusgaard (Soilwork, Dawn Of Demise), le bassiste Anders Frodo S. Mikkelsen (Death Comes Pale) et enfin le chanteur Kim Song Sternkopf en pleine bourre avec Møl.

Du sang neuf expérimenté qui donne clairement un nouveau souffle à The Arcane Order, en témoigne l’introductif « Cry Of Olympus » (après une courte intro) et son impressionnant volume sonore, condensé de mélodies et de brutalité (avec mix de vocaux death et black bien imposant), du progressif et un peu de symphonique venant compléter le tableau de cette spectaculaire mise en bouche. Mixant toujours thrash, death, black, technique et progressions un peu alambiquées, le quintet danois ne sonne pas déséquilibré pour autant et verse dans l’épique quand il ajoute de la frénésie à son propos (« A Blinding Trust In Chosen Kings » entrecoupé d’un surprenant pont planant ou encore le brutal – mais devenant atmosphérique – « The First Deceiver »).

Plus black metal qu’à l’accoutumée grâce aux vocaux de Kim (au timbre souvent proche de son groupe d’origine mais beaucoup moins linéaires), ce dernier varie souvent son double-registre et se voit accompagné de musiciens inspirés, délivrant des atmosphères pleines de textures (qui ont d’ailleurs parfois quelques réminiscences de Textures, le groupe !), denses et épiques comme « Ideals Of Wretched Kingdoms », grosse pièce à l’atmosphère parfois théâtrale ou sur l’hypnotique final « Wings Of Duality ».

Bref, c’est un retour plus qu’enthousiasmant pour The Arcane Order ainsi remodelé. Avec sa superproduction signée du spécialiste Jacob Hansen qui a bien mis les potards des basses au maximum, on obtient là un album ultra intense qui pourra évoquer autant Scarve que SepticFlesh. Les danois font toujours du mélodeath moderne certes, mais avec une force de frappe décuplée inédite. Avis aux amateurs !

  1. Intro
  2. Cry Of Olympus
  3. Starvations For Elysium
  4. A Blinding Trust In Chosen Kings
  5. Favors For Significance
  6. Empelocles’ Dream
  7. The First Deceiver
  8. Ideals Of Wretched Kingdoms
  9. Children Of Erebos
  10. Wings Of Duality

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *