The Arusha Accord – Nightmares of the Ocean

Pas de commentaires      1 090
Style: metalcore progressifAnnee de sortie: 2008

Après le split de Sikth l’année dernière, les fans éplorés dont je suis attendaient un renouveau. Ici ce n’est pas encore des membres du groupe dans de nouvelles incarnations mais un jeune groupe de Reading, The Arusha Accord, qui reprend le flambeau avec un son qui à la première écoute confine au plagiat, tellement d’éléments bien spécifiques à ce groupe hors norme sont récupérés. Notes qui virevoltent sans répis, lignes de basse qui rebondissent et cassures rythmiques à tout bout de champ, cet EP dégage une impression générale d’hyperactivité rehaussée par 2 voix échangeant des dialogues criés. Ca part dans tous les sens mais on est en terrain connu, la patte de leurs ainés étant flagrante.

En laissant un peu décanter la surprise un peu blasée des premières écoutes, mon avis a sensiblement évolué, en bien, car si ce premier EP manque un peu d’originalité, ce n’est pas comme si les groupes inspirés par Sikth et pouvant se targuer du même niveau technique étaient légion, et ce qui différencie The Arusha Accord est aussi ce qui rend cet EP intéressant. D’ailleurs la 5ème piste de cet EP, un morceau de leur première démo démontre bien le travail effectué depuis au niveau composition pour se démarquer de cette influence. En effet, si on pense à Sikth pour la technique et l’exécution, le registre est en fait beaucoup moins dingue et plus concentré sur l’efficacité, la frénésie est mise au service de la mélodie, mise en avant aux travers de lignes mélodiques croisées entre les 2 guitares et la basse. Sans besoin de riffs surpuissants ou rythmiques assassines, la profusion de notes assure l’agressivité, appuyée par les cris hardcore assez aigus des 2 chanteurs, qui sont également à l’aise en chant mélodique, se permettant quelques passages façon emo qui tout en sonnant assez cliché sont très bien placés et joliment harmonisés.

Dans la masse d’albums qui sortent en ce moment, et d’autant plus dans la fourmillante scène metal anglaise où la plupart des groupes tendent à se ressembler, the Arusha Accord sortent du lot avec un son certes pas dénué d’influences (enfin surtout d’une majeure) mais ont le mérite de proposer 4 morceaux hyper bien foutus, avec une musique bien reconnaissable qui se démarque par sa spontanéité, et malgré le déluge de décibels, bien plus sophistiquée et mélodique que la plupart des groupes metalcore actuels. Un groupe très prometteur, j’attendrai avec impatience le premier album qu’ils sont actuellement en train d’enregistrer.

  1. the new face of revenge
  2. death of thieves
  3. solstice
  4. nightmares of the ocean
  5. night of the long knives (bonus demo)
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *