Nightfell – The Living Ever Mourn

1 Commentaire      1 026
Style: Death / doomAnnee de sortie: 2014Label: Parasitic / Southern Lord

Allez hop, Nightfell c’est un tandem derrière lequel se cachent Todd Burdette (Tragedy, His Hero is Gone) au chant et à la guitare, ainsi que Tim Call (Aldebaran, The Howling Wind) à la batterie et au chant également.

Les deux s’adonnent sur leur premier album à une sorte de death/doom d’une bien belle tenue, qui évoque régulièrement une sorte de Tragedy (période Darker Days Ahead) plus death et plus lent (bien qu’il y ait quelques accélérations notables et bienvenues) qui aurait quelque peu copulé avec un Entombed ou assimilé (« Altars to Wrath » pourrait être vu comme un bel hommage appuyé).  Les leads de guitare de Burdette en particulier ne manqueront pas de faire penser aux rois du Crust, comme par exemple de façon très flagrante sur « I Am Decay ».

Les deux compères sont crédités pour le chant, et l’on peut supposer que Burdette se charge de la quasi-intégralité du chant, notamment dans sa composante death bien gutturale, en lien avec la musique du groupe, avec un timbre qui m’a assez souvent fait penser à celui de Dan Swano en vérité. Et si je ne me trompe pas les deux chantent en choeur sur l’étonnant « Empty Prayers » pour un effet proche des choeurs grégoriens très réussi.

Particulièrement sombre, l’album ne respire pas la joie de vivre, c’est peu de le dire, et il dégage aussi un côté assez épique qui m’a par moments fait penser à celui qu’on retrouve chez un Primordial (cf par exemple « The Hollowing » et le souffle quasi irlandais qui le traverse, ou le final « Funeral Dirge » lui aussi particulièrement évocateur des champs de bataille).

L’album dépasse à peine les 40 minutes, durée assez parfaite pour un album de ce genre, lequel réussit sans mal à nous garder intéressé sur toute sa longueur, grâce aussi à l’astucieuse présence de deux instrumentaux atmosphériques (sobrement intitulés « I » et « II ») qui viennent idéalement aérer l’ensemble. De la bien belle ouvrage en somme!

Tracklist:
01 – The Last Disease
02 – I
03 – I Am Decay
04 – Empty Prayers
05 – The Hollowing
06 – II
07 – Altars To Wrath
08 – Funeral Dirge

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 861 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. beunz beunz says:

    J’ai enfin eu l’occasion de l’écouter en entier. Très surprenante cette version doom/death de Tragedy et finalement bien plaisante. Merci pour la découverte ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *