Barabbas – La Mort Appelle Tous Les Vivants

Pas de commentaires      252
Style: doom épiqueAnnee de sortie: 2022Label: Sleeping Church Records

Mine de rien, cela faisait déjà huit ans que le Saint Riff rédempteur n’avait plus retenti ! On ne sait pas si Saint Rodolphe et ses quatre comparses étaient partis en pèlerinage ou en retraite dans un monastère, quoiqu’il en soit, Barabbas est bel et bien de retour avec La Mort Appelle Tous Les Vivants, son second album au titre bien occulte.

Après une oppressante intro portant le nom de l’album sur fond d’alarme, Barabbas peut retourner à ce qu’il sait faire de mieux, à savoir une musique à mi-chemin entre stoner et doom traditionnel, le tout surplombé d’un chant rauque puissant et exclusivement en français (et aux paroles toujours très audibles). Célébrant « Le saint riff rédempteur » au point de lui dédier un morceau (le second), le groupe francilien possède toujours sa force épique qu’il contraste avec son côté occulte.

Dans la lignée de Messe Pour Un Chien (2014), on ressent toujours les influences old school d’un Cathedral ou d’un Saint Vitus mais Barabbas sait aussi se renouveler. Sur « De la viande » par exemple, on notera un surplus de pesanteur allant de pair avec la voix de Saint Rodolphe, beaucoup plus rugie ici, ou bien sur « Mon crâne est une crypte (et j’y suis emmuré) » qui s’amène du côté du funeral doom tandis que la voix s’élèvera des lourds riffs de manière très étonnante, plus théâtrale ici. On retiendra aussi le soin apporté aux atmosphères via des synthés quasi gothiques comme sur « La valse funèbre », qui vient renforcer l’aspect mystique (omniprésent) de la musique de Barabbas.

Bref, huit ans d’absence pleinement compensés par ce nouvel album qui répand à nouveau le Saint Riff rédempteur tout en le plongeant dans des influences plus larges, mais conservant le pouvoir épique typique du groupe. En espérant ne pas attendre aussi longtemps avant d’avoir une suite !

  1. La mort appelle tous les vivants
  2. Je suis mort depuis bien longtemps
  3. Le Saint riff rédempteur
  4. De la viande
  5. Le cimetière des rêves brisés
  6. Sous le signe du néant
  7. Mon crâne est une crypte (et j’y suis emmuré)
  8. La valse funèbre
  9. La mort appelle tous les vivants (outro)
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *