Killswitch Engage – World Ablaze Dvd

5 Commentaires      1 148
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2005Label: Roadrunner Records

Voici le 1er DVD de Killswitch Engage, groupe précuseur et leader de toute cette vague metalcore, qu’on ne présente plus. Etant fan du groupe depuis la sortie de leur album phare Alive or Just Breathing, j’étais assez impatient de découvrir ce qu’ils nous proposeraient sur ce DVD. Eh bien c’est complet : un live entier, un documentaire, des bonus divers filmés par le groupe et tous les clips du groupe.

Tout d’abord un live de 70 minutes enregistré le 25 juillet 2005 au Worcester Palladium dans le Massachussets, un théatre bien sympa, assez grand mais à taille humaine, la scène étant assez étroite vu la capacité, 3000 places qui se sont vendues en 3 jours.
Le groupe est bien en forme, ils courent comme à leur habitude dans tous les sens, Howard en impose niveau voix et présence, avec quelques speachs bien placés entre les titres (« on était au Ozzfest cette année, c’était pas mal, mais ça ne serait pas un petit peu mieux ici? »), c’est carré comme jamais, les guitaristes shreddent dans tous les sens, abusant des harmoniques sifflantes, le bassiste pointe le public et prend la pose. Tous les hymnes des 2 derniers albums du groupe sont joués, et ils ont un paquet d’hymnes, de riffs tueurs, de mélodies imparables, je m’enchaine vraiment ce live sans trouver un seul titre bouche-trou. Killswitch Engage, créateurs du style, en sont aussi les meilleurs exécutants pour moi, comment ne pas headbanguer à l’écoute de « Fixation on the Darkness », « Life to Lifeless » ou « Take This Oath » enchainé à « Numbered Days », c’est du concentré d’efficacité. Les refrains sont souvent chantés par un public assez déchainé qui se compresse devant la scène, ça headbangue et slamme à gogo.

Niveau vidéo, les caméras sont nombreuses, il y’en a une sur pied mouvant qui surplombe la scène et quelques unes en gros plan. Niveau son c’est parfait, tout s’entend comme il faut, quoiqu’il est tellement propre et puissant qu’il en est un peu artificiel. S’il n’y avait pas le public chantant en coeur les refrains, on aurait presque l’impression d’entendre une production d’album. C’est sûr que c’est la grande artillerie, c’est pas filmé par une caméra au fond de la salle avec prise de son directe, mais qui s’en plaindra?

Le documentaire est vraiment très bien foutu, intéressant et bien monté, souvent drôle et divertissant, bref « à l’américaine ». Il explique en détails le parcours du groupe chronologiquement, s’attarde sur les débuts d’Overcast et Aftershock, groupes créateurs du metalcore, ainsi que sur tous les autres groupes dont proviennent les membres Killswitch Engage, les débuts de KsE, les répètes dans la chambre de Joel, on passe par tous les changements survenus dans le groupe, en particulier le départ du chanteur Jesse Leech son remplacement par Howard Jones.

Le groupe ne se prend absolument pas au sérieux, l’esprit n’est ni celui des rockstar des 80s ni celui de métalleux asociaux et obtus, d’ailleurs les paroles du groupe ont toujours reflété ce positivisme et ce naturel.
Le côté délirant, les blagues débiles et les tenues d’Adam sur scène, ainsi que pas mal d’anecdotes ne sont pas oubliée. Le documentaire est sans cesse intercoupé d’extraits d’interviews de leurs potes membres de de Shadows Fall, Unearth, All that Remains, God Forbid -la grande famille du metalcore du Massashussets-, ainsi que de Lamb of God, Chimaira, As I Lay Dying, Everytime I Die, Mastodon… même Soilwork et In Flames, qui en plus d’être des influences évidentes sont aussi les groupes qui les ont amenés avec eux en tournée américaine les premiers.

En fait dans les bonus t’as tous les groupes que je cite dans cette chronique qui encensent Killswitch Engage, Adam ayant produit un paquet de groupes, certains en profitent pour parler de son sadisme de producteur, Rhandal Roads de Lamb of God qui imite les pitreries scéniques d’Adam D, Troy de Mastodon qui chante « Bid Farewell » pendant que Brent dit être impressionné par le jeu de guitare de Joel, etc…

Bref c’est un DVD tout à fait honnête que nous ont pondu là KsE, tous les fans du groupe ne pourront n’être que ravi, il n’y a vraiment rien à dire, d’autant qu’il est vendu 10$ (!) aux US et se trouve pas cher sur le net. Vous savez désormais quoi vous faire offrir à Noël.

  1. a bid farewell
  2. breathe life
  3. fixation on the darkness
  4. when darkness falls
  5. self-revolution
  6. the end of heartache
  7. take this oath
  8. numbered days
  9. the element of one
  10. hope is not lost
  11. life to lifeless
  12. my last serenade
  13. rose of sharyn
  14. vide infra
  15. temple from the within
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 493 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. kollapse says:

    Vachememnt envie de voir ça! ça doit être pas mal apparemment.

  2. hype3 says:

    Encore quelques jours d'(im)patience et il sera mien !!

  3. baboon666 says:

    Ca a l’air bien sympa, j’espère qu’il y a les titres les + bourrins. Et le DVD de Shadows Fall, ca donne quoi ?

  4. GURG says:

    hum…le docu est sous-titré ( au moins en anglais)?

  5. jonben jonben says:

    C’est vraiq ue j’ai zappé mais rien n’est sous-titré… je comprend très bien l’anglais donc je ne m’en suis pas trop rendu compte…
    Ca vous fera bosser votre angliche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *