Amorphis – Skyforger

amorphis skyforger

Le guide du routard – Edition Finlande

Où manger ?

Rude gaillard, le Finlandais a besoin d’un bon apport calorifique pour affronter le froid des grands espaces. La cuisine du pays est donc traditionnellement riche. Dans le cas d’Amorphis le menu est littéralement gargantuesque. La multitude d’ingrédients se révèlera au palais du gourmet au fil de la dégustation. Prenez votre temps, car les petits plats mitonnés par le cuistot ne supporteront pas un bâfrage distrait.

Où dormir ?

Dormir ? Mais vous plaisantez ! Hors de question de s’assoupir ! Car le Finlandais aime donner de la voix et pas qu’un peu. L’auberge tenue par Tomi Joutsen résonne toujours de sa voix tonnante. Tour à tour rugueuse comme le roc ou fluide comme l’eau des lacs, elle souffle le chaud et le froid avec maestria.

A voir

Les Finlandais n’ont pas leur pareil pour forger des joyaux flamboyants dont la lumière vous éblouira. N’hésitez pas un instant à contempler les refrains héroïques dont ils ont le secret. Admirez l’alchimie quasi-parfaite des arrangements qui s’accomplit. Pièces à tiroir, suites épiques, ballades aux reflets folks, il y en a pour tous les goûts, attention les yeux !

A faire

Se laisser emporter par la musique locale, entre rock et métal, toujours teintée d’une ambiance 70’s grâce au clavier. Guitares lourdes relevées aux pulsations pianistiques, envolées lyriques enlevées ou mélancoliques, ce ne sont pas les occasions de se pâmer qui manquent. L’artisanat finlandais est aérien et soigné, mais non dénué de matière et solidement inspiré.

En conclusion

Jetez-vous donc à l’eau, le pays des milles flaques vous tend les bras !

  1. sampo
  2. silver bride
  3. from the heaven of my heart
  4. sky is mine
  5. majestic beast
  6. my sun
  7. highest star
  8. skyforger
  9. course of fate
  10. from earth i rose
TAGS : ,
GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. Amusante cette chro, elle me rapelle que les derniers Amorphis sont de beaux endroits où je n’ai pas encore mis le pied.

  2. Excellent album

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • lonely the brave-the days warMarbaf | 22 septembre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Commandé, merci pour la découverte.
  • Monuments-The-Amanuensis-album-artellestin | 17 septembre 2014
    Monuments – The Amanuensis
    si j'avais découvert ça à 15 ans, ma vie aurait été tellement différente... (soupirs)
  • Monuments-The-Amanuensis-album-artmadrumo | 15 septembre 2014
    Monuments – The Amanuensis
    Faudra que j'aille écouter ça plus sérieusement !
  • underthesun-stmadrumo | 13 septembre 2014
    Under The Sun – S/T
    Mais c'est très bon !
  • TOAD-Vacant-Face1-608x608darkantisthene | 13 septembre 2014
    TOAD – Vacant Face
    le titre en écoute a un petit côté Before the dawn, ça sent la bonne pioche !
  • Royal BloodGueff | 06 septembre 2014
    Royal Blood – S/T
    Entendre ça juste après avoir vu Gâtechien en live, ça me confirme qu'on duo basse-batterie, ça peut totalement le faire!
  • Royal Bloodjoss | 04 septembre 2014
    Royal Blood – S/T
    Très bon disque oui, même si il est encore difficile de voir si il tiendra la route sur la durée. En tout cas il est effectivement impressionnant d'entendre un tel résultat avec une simple basse + une batterie, mais il serait dommage de s'arrêter à cette simple performance car le disque comporte tout de même quelques hits...
  • falluja-thefleshprevailsshaq | 27 août 2014
    Fallujah – The Flesh Prevails
    Suivant le groupe depuis The harvest wombs et plutôt enthousiasmé par -Nomadic-, je suis passablement... déçu. Je n'arrive pas à rentrer dans cet album pourtant admirablement produit et exécuté. Trop propre, l'envie de trop bien faire, peut-être. Je suis bien plus impressionné par le pied-de-nez de Morbus Chron ^^