1914 – Where Fear And Weapons Meet

Pas de commentaires      92
Style: black/death metal Annee de sortie: 2021Label: Napalm Records

Pour ceux qui n’auraient pas croisé leur nom ces dernières années (deux albums précèdent celui-ci), 1914 est un groupe ukrainien basant sa musique sur la Première Guerre Mondiale, poussant même le concept jusqu’à revêtir des costumes de soldats de l’époque et à se nommer d’après des matricules. Mais plus qu’un simple folklore patriotique, 1914 permet surtout de se replonger dans des dates phares de ce conflit sur fond d’un black/death metal très bien foutu.

Démarrant par un chant traditionnel de l’époque (« War In »), 1914 déploie ensuite l’artillerie lourde avec « FN .380 ACP#19074 », nous plaçant lors de l’attentat de Sarajevo et l’assassinat de François-Ferdinand (point de départ du conflit). Le son est massif, renforcé par le côté orchestral qui surplombe ce titre. Un goût pour le symphonique jamais trop pompeux qui reviendra à de multiples reprises comme sur « Pillars Of Fire (The Battle Of Messines) » pour renforcer l’aspect guerrier enrobant la globalité de cet album.

Chacun des titres évoque une personne (par exemple Filip Konowal sur le doomesque « Vimy Ridge (In Memory Of Filip Konowal) », soldat canadien d’origine ukrainienne ayant reçu la Croix de Victoria – il a d’ailleurs été le seul soldat originaire de l’Est à recevoir cette distinction), des armes d’époque ( » Corps d’autos-canons-mitrailleuses (A.C.M) », en français dans le texte) ou encore des évènement réels.

On notera aussi la présence de quelques invités comme Nick Holmes (Paradise Lost sur le pesant « …And A Cross Now Marks His Place ») ou Sasha Boole (Me And That Man) sur le surprenant interlude au banjo/harmonica « Cowards ». Enfin on notera aussi « The Green Fields Of France », reprise « No Man’s Land » d’un certain Eric Bogle de 1976 (que Renaud et les Dropkick Murphys avaient déjà repris auparavant).

Ce nouveau chapitre dans le concept de 1914 est un véritable cours d’Histoire sur fond de black/death metal à tendance orchestrale qui se pare régulièrement d’une atmosphère doom. Une atmosphère d’ailleurs souvent agrémentée de samples afin que l’immersion au milieu des champs de bataille se fasse de manière encore plus saisissante. De quoi vous aider à réviser si vous êtes étudiant(e) dans ce domaine.

  1. War In
  2. FN .380 ACP#19074
  3. Vimy Ridge (In Memory of Filip Konowal)
  4. Pillars of Fire (The Battle of Messines)
  5. Don’t Tread on Me (Harlem Hellfighters)
  6. Coward (feat. Sasha Boole)
  7. …And a Cross Now Marks His Place (feat. Nick Holmes)
  8.  Corps d’autos-canons-mitrailleuses (A.C.M)
  9. Mit Gott für König und Vaterland
  10. The Green Fields of France
  11. War Out

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *