Crossed – Morir

Pas de commentaires      123
Style: blackened screamo/emoviolenceAnnee de sortie: 2022Label: Zegema Beach Records

Deux ans après l’avoir découvert sur le très bon Barely Buried Love, Crossed daigne enfin lui donner une suite. Le quartet madrilène en a toujours sur le cœur et possède encore du soufre en réserve. Avec son titre explicite, Morir est une célébration plus que sauvage de la mort, bardée de stridences et de cris décharnés.

Baignés d’une aura particulièrement malsaine, ces dix nouveaux titres sont courts mais dégagent une intensité peu commune personnifiée par la voix irritante de son vocaliste. Prêt à s’arracher la glotte à tout instant, ce dernier accompagne le hardcore toujours résolument sombre balancé par ses trois comparses. Le grain est sale, les parasites sonores plus nombreux qu’auparavant (s’exprimant lors d’interludes noise expérimentaux, « Atado » et « Hundindo ») et les rythmiques hachées dégagent une implacable violence viscérale.

Constamment sur la brèche, ces nouveaux titres installent une vraie tension, souvent dans le rouge (usant de quelques blasts sur « Trauma ») mais aussi un peu plus mesuré (la première partie de « Flores Rotas » au chant clean glauque suivi par une furieuse explosion). Crossed apprécie autant l’urgence que le poids sludge, alors quand le groupe combine les deux, leur puissance n’en est que plus dévastatrice comme sur l’énorme « Quitapenas » qui se décompose en trois mouvements distincts allant crescendo niveau frénésie.

Evoquant un Portrayal Of Guilt qui aurait fusionné avec un Full Of Hell des débuts, Crossed envoie ici un sacré concentré de haine et confirme complètement les promesses entrevues sur l’album précédent. Grosse claque !

  1. Culpa
  2. Luz de Gas
  3. Trauma
  4. Atado
  5. Lagrima
  6. Flores Rotas
  7. Hundido
  8. Oxido
  9. Quitapenas
  10. Duelo

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.