Loather – Eis

Pas de commentaires      132
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2023Label: Vendetta Records

Groupe autrichien né en 2016, Loather a sorti deux démos avant de rejoindre le très bon Vendetta Records (Nightmarer, Afsky, Ultha…), intrigué par l’approche dite « narcotique » du black metal de cette obscure formation (n’ayant même pas de page Metal-Archives à l’heure où j’écris ces lignes). Eis (« glace » en allemand) ne ment pas sur le contenu de ce premier album où la chaleur accablante de l’été s’installant se voit vite remplacée par un froid bien pénétrant.

Pour ce faire, Loather agrémente son black metal d’une ambiance aussi moribonde qu’énigmatique dès « Ephemeral » où l’on sent poindre une profonde mélancolie derrière ces riffs glacés. Une première impression se confirmant sur « Holler Your Name » qui n’hésite pas à nous accueillir par un chant clean désabusé et poignant à la fois, pas du tout hors propos, avant que l’accablement ne s’intensifie puis aille vers un dénouement minimaliste.

Cet entre-deux, vocal comme atmosphérique, parvient à créer son effet émotionnel, Loather passant des larmes contenues à l’explosion de colère (voire de crise d’hystérie), semblant reprendre le contrôle pour mieux tout relâcher ensuite (« Mortuary »). Ainsi les transitions sur cet albums sont rudes, on passe de l’apaisement (« Eis ») au déluge de rage (« Lost Sight », titre fleuve qui va ensuite nous emmener dans une sorte d’errance déprimée, « Lost Burial » qui s’oriente dans une sorte de DSBM paradoxalement plus « lumineux ») sans sommation mais ayant comme apparent trait d’union le sentiment de mal-être palpable quel que soit l’angle d’attaque du groupe.

Bref, Loather propose un trip introspectif où le thème du deuil se voit parfaitement illustré entre ses superpositions de voix plaintives (pendant le break de « Lost Sight ») et ses instruments parfois tranchants, toujours immersifs. Un très intéressant premier album habité d’une aura glaciale (pas de tromperie sur la marchandise !), idéal pour se rafraichir (ou plutôt congeler) les idées par ces fortes chaleurs.

  1. Ephemeral
  2. Holler Your Name
  3. Mortuary
  4. Eis
  5. Lost Sight
  6. Proper Burial

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *