Norma Jean – All Hail

1 Commentaire      1 043
Style: chaotic metalcore kingsAnnee de sortie: 2019Label: Solid State RecordsProducteur: Will Putney

Véritable institution du hardcore metal US en mode chaotique, Norma Jean est toujours là tel quel, en dépit des modes et de la valse de leurs membres (nombreuses en 22 ans d’existence mine de rien !). Ayant perdu leur bassiste et leur batteur peu après la sortie de Polar Similar (2016), c’est un nouveau départ pour le groupe d’Atlanta pour ce All Hail, huitième album qui, malgré les mouvements de line-up, s’inscrit totalement dans la lignée de Wrongdoers (2013) et de Polar Similar. Norma Jean est toujours reconnaissable entre mille, et All Hail ne déroge pas à la règle.

Majoritairement survoltés, ces quatorze nouveaux titres (dont deux interludes) ne dépayseront pas les amateurs du groupe. Cory Brandan marque toujours aussi bien l’identité de Norma Jean, que ce soit dans ses phases criés ou mélodiques, il ne sonne jamais hors-propos et ne fait jamais de caisses. Musicalement, ces douze nouvelles compos (composées par le guitariste Jeff Hikey) s’inscrivent dans la lignée des albums précédents, c’est parfois très technique, parfois plus posé, parfois plus lourd, et comme d’habitude le truc accrocheur est là, que ce soit le premier refrain qui te fait penser « ok ça fonctionne » ou dans des parties aussi nerveuses que groovy (« [Mind over Mind] » au grain quasi djent).

Si la première partie d’album se montre plutôt axée sur les nerfs et la vitesse (« Landslide Defeater » ou « Trace Levels Of Dystopia » aux rythmiques enlevées), la fin de ce All Hail surprend en injectant encore plus de mélodies comme sur l’enchaînement « Careen »/ »Anna », deux prénoms féminins pour deux titres tout en nuances, contenant une alternance de passages quasi post-rock et de plus lourds (notamment sur le second où Garrett Russell de Silent Planet viendra ajouter sa grosse voix pendant les parties en breakdowns). Un peu plus de sensibilité mais rien de putassier.

Tout en conservant sa marque de fabrique (celle de sa « seconde époque » j’entends, pas celle sous Scott Scogin), Norma Jean se renouvelle encore une fois sur ce huitième album, nouvelle réussite totale. Peu de groupes parviennent à garder leur aura intacte après tant d’années, ce qui rend chacune de leurs sorties aussi excitante que la précédente. Bref, tout ce qu’on peut dire c’est: All Hail Norma Jean! Toujours bien installé sur son trône, régnant toujours sans contestation possible sur le royaume du metalcore.

  1. Orphan Twin
  2. [Mind over Mind]
  3. Safety Last
  4. Volunteer Tooth Filling
  5. Landslide Defeater
  6. Full Circle In Under A Minute
  7. /with_errors
  8. Trace Levels Of Dystopia
  9. Translational
  10. Extra Dimensional Palate Cleanser
  11. If [Loss] Then [Leader]
  12. Careen
  13. Anna
  14. The Mirror And The Second Veil
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. krakoukass krakoukass says:

    Monstrueux album (que je me suis permis de mettre en album du moment du coup). Le metalcore comme il doit être joué. Dans le top 10 de l’année pour ma part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *