Militarie Gun – Life Under the Gun

Pas de commentaires      293
Style: Post HardcoreAnnee de sortie: 2023Label: Concord Records

Super groupe de la scène hardcore / post-hardcore, Militarie Gun existe depuis 2020 et a été formé autour de Ian Shelton au chant (dont on ne compte plus les projets mais parmi lesquels on citera tout de même le très brutal Regional Justice Center) qui s’est adjoint les services de plusieurs membres aguerris de la scène comme Nick Cogan (guitariste de Drug Church) à la guitare, ou Vince Nguyen (Modern Color) à la batterie. Et ce qui n’était au départ pour Shelton, qu’un side project pour s’occuper durant le Covid semble être devenu bien plus que cela (souhaitons même que Shelton décide de faire de Militarie Gun sa priorité), ce dont on ne peut que se réjouir à l’écoute de ce superbe premier album Life Under the Gun, qui fait suite à plusieurs EP (All Roads Lead to the Gun I et II) et s’avère absolument incontournable pour tout amateur de post-hardcore mélodique qui se respecte.

En 27 minutes et quelques miettes, les américains envoient la sauce et balancent 12 titres imparables, qui s’enchaînent à merveille.

On se trouve aux antipodes du registre du groupe principal de Shelton Regional Justice Center qui s’est spécialisé dans la power-violence radicale, et on pense plutôt à Quicksand (« Think Less »), mais aussi sans surprise aussi à Drug Church ou encore Turnstile, le groupe s’employant dans une démarche similaire à ces derniers, à ne pas s’imposer de limite en n’hésitant jamais à se faire mélodique et même addictif en diable (excellent « Never Fucked Up Once » par exemple ou même le très poppy « See You Around »). C’est d’ailleurs ce qui différencie quelque peu ce nouvel album du précédent, qui était un peu plus frondeur et plus « hardcore » (bien que certains titres donnaient déjà le ton et contenaient déjà les éléments les plus mélodiques aujourd’hui en place), notamment du fait du chant de Shelton un peu apaisé, et qui se rapproche plus que jamais aujourd’hui de celui de Walter Schreifels, chanteur de Quicksand. Le groupe a aussi laissé tomber cette sorte de flûte (ou de synthé de mauvais ton) qu’on entendait sur quelques morceaux du précédent album (dont « Background Kids ») et qui donnait une touche hippie improbable et vraiment pas très heureuse à la musique du groupe.

A noter que ceux qui avaient déjà écouté les EP de Militarie Gun devraient reconnaître la piste numéro 9, « Big Disappointment » qui apparaît dans une version proche mais légèrement plus mélodique sur ce nouvel album. Une idée qui permet à Shelton de montrer qu’il était capable d’une prestation vocale bien meilleure (et un peu plus apaisée), et il s’avère en effet que cette nouvelle version supplante aisément la précédente.

Rien à jeter en tout cas, les tubes s’enchaînent, les compos sont directes, on sent bien que Shelton a privilégié l’efficacité avec des durées comprises entre 1min47 et 2min53. Il n’en faut pas plus pour prendre un pied incroyable à écouter et réécouter ce disque qui occupera une bonne place dans le palmarès de fin d’année.

Tracklist :
01 – Do It Faster
02 – Very High
03 – Will Logic
04 – My Friends Are Having a Hard Time
05 – Think Less
06 – Return Policy
07 – Seizure of Assets
08 – Never Fucked Up Once
09 – Big Disappointment
10 – Sway Too
11 – See You Around
12 – Life Under the Gun

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1161 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *