No-man – Schoolyard Ghosts

No-man - Schoolyard Ghosts

Sur Eklektik on vous a souvent beaucoup saoulé avec Steven Wilson, son groupe principal Porcupine Tree ou encore son side-project Blackfield. A raison il faut dire, compte tenu de la qualité quasi-constantes de ses sorties. Il n’y a donc pas de raison de laisser sous silence le reste de ses activités et c’est donc aujourd’hui sur No-Man que nous allons nous attarder.

Pourtant il ne s’agit pas là d’un nouveau projet car il s’agit tout de même du 11e album du duo. Oui, comme Blackfield, No-Man est un duo et voit Steven Wilson s’associer avec l’anglais Tim Bowness. A eux deux ils alignent les sorties depuis 1990 avec la régularité du tic-tac d’une horloge. Des albums bien sûr, mais aussi une multitude de E.Ps, quasi-impossible à comptabiliser avec précision. Ajoutez à cela des compilations (All the blue change), des rééditions (Speak), des albums épuisés et introuvables (Wild opera qui contient “Pretty Genius, mon titre préféré de No-Man) et vous vous retrouvez avec une disco aussi déroutante que peut l’être celle de Porcupine Tree.

Ce Schoolyard ghosts est totalement dans la lignée des sorties précédentes du duo. Une musique basée essentiellement sur l’electonique et les bidouillages sonores mais sur laquelle viennent se greffer bon nombre d’instruments variés. Je ne vais pas tous les énumérer mais cela va de la flûte au piano en passant par le mellotron ou le glockenspiel. Et pour changer, la voix est assurée par Tim Bowness et non Steven Wilson. Celle-ci reste toutefois dans le même style de registre, très douce et apaisante, limite monocorde. Elle colle pourtant bien avec les paysages sonores que No-Man met en place. Si c’est sur leur superbe précédent album, Together we’re stranger que le duo avait poussé à son paroxysme son coté ambiant, sur Shoolyard ghosts on reste dans les mêmes atmosphères oniriques et apaisantes. Il n’y a que sur le titre “Pigeon Drummer“ que le duo vient casser le rythme en poussant son electro de manière un peu plus tapageuse. Rien de bien violent toutefois, la musique de No-man invite majoritairement à la contemplation. Et si par moments on se prendra à décrocher un peu du fait de l’extrême douceur de certains titres, on sera vite rattrapé par la beauté et la pureté des arrangements. Un disque à écouter principalement le soir. De la musique nocturne comme peut l’être le Shadows of the sun d’Ulver.

A noter que pour les puristes du son, une belle édition limitée en double digipack propose un DVD bonus avec l’album en 5.1 ainsi que 3 clips assez beaux mais un peu chiants.

  1. all sweet things
  2. beautiful songs you should know
  3. pigeon drummer
  4. truenorth
  5. wherever there is light
  6. song of the surf
  7. streaming
  8. mixtaped

2 commentaires

  1. il manque pas un l dans le nom de l’albüm?

  2. … si :-(
    Help les modos….

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • klone - here comes the sunshaq | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    J'aurais pu écrire exactement, au mot près, la même chose que toi Kane.
  • Alkaloid-The-Malkuth-Grimoire-620x620krakoukass | 30 mars 2015
    Alkaloid – The Malkuth Grimoire
    Très bon mais un poil trop long quand même.
  • klone - here comes the sunKane | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Grand fan de Klone devant l'éternel ("All Seeing Eye" et "Black Days" resteront toujours des références pour moi), ça fait deux albums consécutifs que je décroche du groupe. "The Dreamer's Hideaway" m'a laissé froid, et celui-ci, bah j'avoue que je dois passer à côté de quelque chose. Je ne conteste pas la qualité de ...
  • sannhet-revisionistShaq | 24 mars 2015
    Sannhet – Revisionist
    Belle découverte, encore une fois, avec des morceaux variés et prenants, dont les ambiances ne sont pas sans rappeler GY!BE mais avec une batterie qui pousse au cul, ce qui est une très bonne chose.
  • mispyrmingGhost | 10 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    Bonne chronique et bon album voire très bon album effectivement ! Le premier morceau est tellement énorme et bien amené (la séquence finale est tout bonnement jouissive) que je regrette presque qu'il n'y ait pas d'autres morceaux aussi forts. L'ensemble est tout de même de très bonne facture et pour un premier effort longu...
  • mispyrmingMadrigal | 10 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    Un album génial, je suis tout à fait d'accord, j'avais pas accroché autant à un album de black depuis des lustres
  • mispyrmingichimatsu | 09 mars 2015
    Misþyrming – Söngvar elds og óreiðu
    juste pour dire qu'il faut écouter ça : https://dustsculptures.bandcamp.com/album/far-above-the-pines pourquoi ? Parce que certains passages à la batterie de Misþyrming m'ont rappelé ce groupe ou artiste puisque Dust Sculpture est une seule personne. A quand la chronique ! En ce qui concerne Misþyrming, un peu tro...
  • VOLA-InmazesShaq | 04 mars 2015
    Vola – Inmazes
    Très jolie découverte. C'est vrai que la voix fait penser à Gavin Hayes... toujours est-il que Vola a réussi un très chouette mélange de rythmiques Djent et de compos progressives presque Pop-Rock comme ont pu le faire Oceansize ou Karnivool. Un mariage des genres qui me va très bien !