156/Silence – Irrational Pull

1 Commentaire      1 799
Style: metallic hardcoreAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Un certain renouveau est récemment apparu dans la scène metal/hardcore US. Lassés de l’aspect trop conventionnel du metalcore, quelques groupes du genre ont décidé de s’affranchir des codes et d’expérimenter en calant quelques éléments rappelant les prémices du metalcore des débuts et pas mal de chaos à leur son. Dans la mouvance de groupes comme Orthodox (pas le groupe de doom du même nom), Darknet, Chamber ou même encore de Code Orange, voici 156/Silence, groupe venant renouveler le genre avec un percutant second long-format.

Le jeune combo de Pittsburg ne se met aucune limite, amalgamant dans ses compos énergie brute (par des grooves appuyés) et non-linéarité en partant dans des directions parfois inattendues. Ainsi l’accueil est nerveux avec « High Dive In A Low Well », sonnant un peu comme si Knocked Loose perdait soudain le contrôle de ses instruments au profit d’un chaosxcore ravageur. On est en effet à la croisée des genres, constamment dans l’agressivité (personnifiée par Jack Murray, chanteur on ne peut plus hargneux), mais 156/Silence sait aussi apporter des nuances à ses attaques.

Celles-ci s’expriment par quelques passages plus mélodiques proposant une optique plus émotionnelle (la mélodie principale de « Taste Of Ashes ») ou apportant un climat plus malsain (le morceau-titre étant sûrement l’exemple le plus concret), quelques passages plus retenus (« God’s Departure », « Lost Visual » ou la conclusion posée « Denouement »), un peu de « riffs alarme » sur le fabuleux « Conflict Of Interest », et surtout de furieuses déflagrations alternant sessions beatdown pleins de breakdowns bien lourds et même quelques blasts (le final quasi death de « Problem Addict »). Un panel assez large pour un climat qui demeure raw et hostile, couplé à une complexité qui en font un tout exigeant mais qui réjouira à coup sûr les amateurs de Botch ou des groupes les plus chaotiques du catalogue de feu-Trustkill Records. 156/Silence en récupère le caractère et délivre une inattendue bombe à retardement, aussi acide que dévastatrice, et vient s’imposer comme un très solide espoir.

  1. High Dive In A Low Well
  2. God’s Departure
  3. Taste Of Ashes
  4. Upset, Unfed
  5. Lost Visual
  6. Problem Addict
  7. Conflict Of Interest
  8. By A Thread – I Suspend
  9. Irrational Pull
  10. Denouement

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Yoh says:

    C’est pas mal. Je ré-écouterais avec plaisir. Ça m’a aussi fait penser à du Korn sur « Irrational Pull »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *