Coliseum – C.L.S.M. Infinity Shit

Pas de commentaires      119
Style: punk hardcoreAnnee de sortie: 2023Label: Equal Vision Records

2023 aura vu de très nombreux retours avec certains très inattendus, de The Hope Conspiracy aux annonces de concerts de The Dillinger Escape Plan, Orchid ou Poison The Well (oui, ça donne envie) , c’est presque comme si l’on était revenu en 2002 ! Coliseum est venu s’ajouter à la liste en novembre dernier, alors que leur page Bandcamp sème le doute en annonçant toujours leur séparation datant de 2015.

C.L.S.M. Infinity Shit renoue donc avec le son ultra abrasif que l’on connaissait du groupe, toujours mené par la voix rageuse de Ryan Patterson (qui poursuit de son côté ses activités avec Fotocrime puisqu’un album a vu le jour en septembre dernier). Venu célébrer ses vingt ans d’existence, le trio désormais dispersé entre Kentucky et Alabama, propose donc un punk rock nerveux et incisif presque comme s’il avait directement suivi Anxiety’s Kiss, ultime album du groupe sorti en 2015 chez Deathwish. Avec ses structures simplistes (parfois foutrement rock’n’roll comme sur « Engagement Photos ») et la voix bien mise en avant, on a là une sorte de synthèse de ce que le groupe avait produit depuis ses débuts…

…mais Coliseum se laisse aussi aller à quelques libertés, telles quelques incartades de saxo, venant par exemple ouvrir « Behind The Sheltering Sky » vers des atmosphères plus urbaines et expérimentales (rappelant par là quelques titres dans l’esprit d’At The Drive-In). De quoi marquer entre deux titres punk plus frontaux, aussi simples qu’efficaces. Alors comme pour chacun de ces groupes revenus d’entre les morts, la même question subsiste: one-shot ou suite probable après ce retour ? A suivre !

  1. Dehydrated Flesh Of Bourgeoisie
  2. Trash The Human Race
  3. Hammer Through A Windshield
  4. Engagement Photos
  5. Alchemical Terrorism
  6. Behind The Sheltering Sky
  7. The Stranger
  8. Psychedelic Ward
  9. Drill Into The Earth
  10. Infinity Shit

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *